Bruxelles

PHOTOS | C'est une première mondiale: Martine à la salle de vente

Une gouache sur papier réalisée pour la planche 7 de "Martine en avion" parus chez Casterman en 1965.Artcurial

En prélude à la vente aux enchères de 27 dessins originaux de Marcel Marlier à Paris (le 27 avril), Martine s’expose chez Artcurial, à Bruxelles, jusqu'au 2 avril. C'est une première car aucun original de Marcel Marlier n'a été mis en vente, même pas à Michaël Jackson qui en avait pourtant fait la demande à plusieurs reprises...

Martine chez Artcurial Belgique, ce n’est pas le titre du 61e album de la série dédiée à la jeune héroïne scénarisée par Gilbert Delahaye (et par Jean-Louis Marlier après le décès de ce dernier) à laquelle le dessinateur froyennois Marcel Marlier a donné des traits entre 1954 et 2014. C’est une réalité jusqu’au 2 avril, à l’occasion d’une exposition de 27 dessins originaux qui seront mis aux enchères au siège parisien de la salle de vente Artcurial, le 27 avril prochain.
Véritable phénomène éditorial, soixante albums de Martine ont vu le jour, au rythme d’un, voire deux, par an. Plus de 65 millions d’exemplaires sont vendus en langue française et 35 millions en langue étrangère à travers le monde. Martine est aussi déclinée sous forme de produits dérivés que continuent à s’arracher non seulement des jeunes lectrices, mais aussi un nombre appréciable de collectionneurs.

Comme nous l’écrivions dans notre article du 8 février évoquant cette vente (à relire en cliquant ici), celle-ci est d’autant plus attendue que, jusqu’à présent, aucun original du dessinateur froyennois n’a été mis en vente à l’exception de l’une ou l’autre planche pour des œuvres caritatives.

De son vivant, Marcel Marlier, Herseautois d'origine et Froyennois d'adoption,- décédé en 2011 - avait même refusé de revendre des originaux à la star internationale Michael Jakson, fan de Martine, qui avait dû « se contenter » d’un crayonné le représentant.

++ Relire notre supplément: les secrets de Martine" publié en septembre 2010, en cliquant ici ++

Les 27 originaux qui seront vendus à Paris ne représentent qu’une toute petite partie de la production du dessinateur qui se voulait particulièrement prolifique, mais il n’est pour l’heure pas question d’en proposer d’autres aux enchères.
Les dessins ont notamment été réalisés dans le but d’illustrer des couvertures d’albums, dont Martine en bateau (1961), Martine et les 4 saisons (2002), Martine au cirque (1985), Martine, petit rat de l’opéra (1993 et 2016) ou encore Martine monte à cheval (1965). Une encre de couleur sur papier sera également proposée la vente ; elle provient de l’album Martine à la foire (1986 et 2005) et a été utilisée pour une illustration de puzzle. Chaque œuvre est estimée entre 4000 et 6 000 €.

Exposition chez Artcurial Belgique - 5, avenue Franklin Roosevelt, à 1050 Bruxelles, jusqu’au 2 avril inclus, tous les jours entre 10 h et 18 h.