BELGIQUE

Plus de 13 millions d’euros d’articles contrefaits saisis en 2018

Plus de 13 millions d’euros d’articles contrefaits saisis en 2018

Kris Peeters BELGA

Plus de 205 000 produits contrefaits, pour une valeur de plus de treize millions d’euros, ont été saisis lors de contrôles effectués en 2018 en Belgique, a annoncé mardi le vice-Premier ministre et ministre de l’Economie et des Consommateurs, Kris Peeters.

Les jouets (y compris les consoles de jeu et les jeux pour ordinateur) représentent un quart des saisies. Les vêtements et accessoires comptent pour 20% des biens saisis.

Près de 200 vendeurs et fournisseurs ont été renvoyés devant le parquet et plus d’un millier de boutiques en ligne ont été fermées, grâce à une coopération instaurée en décembre dernier avec les gestionnaires de noms de domaines DNS Belgium, a ajouté M. Peeters (CD&V) au cours d’une conférence de presse à son cabinet à Bruxelles.

La cellule Contrefaçons du Service public fédéral (SPF) Économie, créée en 2007, a également émis l’an dernier 47 procès-verbaux d’avertissement et dressé 203 procès-verbaux. Dans dix cas, un accord à l’amiable a été conclu.

«Quasiment tout peut être copié en détail. Le temps où nous pouvions rire des fautes d’orthographe et de logos maladroits est terminé. Mais ces produits restent (de qualité) inférieur(e) et dangereux», a souligné le ministre.

«Non seulement parce qu’ils se cassent plus rapidement mais ils peuvent aussi affecter la santé du consommateur. Songez aux parfums contrefaits, qui sont irritants pour la peau ou aux chaussures de contrefaçon qui peuvent mener à des blessures au pied», a-t-il ajouté.

Depuis la création de la cellule Contrefaçons, la valeur des produits contrefaits retirés du marché dépasse les 110 millions d’euros.