STREAMING

Apple présente son petit Netflix tout modeste

Apple présente son petit Netflix tout modeste

Steven Spielberg chaperonne pour Apple TV+ une renaissance des histoires fantastiques de la série «Amazing Stories». Internet

La firme américaine a déçu mardi soir en présentant un service de streaming aux ambitions limitées.

Steven Spielberg. J.J. Abrams. Jennifer Aniston. Jason Momoa. Reese Whitherspoon. Ou encore Steve Carell. Apple avait convoqué une pléiade de stars lundi soir à l’heure de présenter son service de streaming.

«Apple s’apprête à attaquer Netflix et Hollywood de front», annonçait ainsi le site du Figaro en prélude au Barnum orchestré par le CEO Tim Cook. On allait voir ce qu’on allait voir.

Le quotidien français n’était pas le seul média à fantasmer une guerre sans merci appelée à déchirer la «pomme» et le leader mondial de la SVOD.

Apple présente son petit Netflix tout modeste
Même si Apple a débauché de grands talents, c’est au profit d’un service d’une taille modeste. Internet

Absolument interminable, la «keynote» (conférence) d’Apple a finalement accouché d’une souris. Avec son service de SVOD (subscription video on demand) baptisé Apple TV+, le père de l’iPhone prépare pour cet automne un petit Netflix.

Selon toutes vraisemblances, les productions exclusives constitueront à elles seules le catalogue de cette plate-forme accessible sur iPhone, iPad et Apple TV via l’application Apple TV App. Quantitativement parlant, cela sera loin d’être suffisant pour rivaliser avec Netflix, Amazon Prime Video, Hulu et consorts. L’absence de programmes achetés ailleurs interpelle et surprend.

Et si justement Apple n’entendait pas se placer dans la peau d’un concurrent? Mais plutôt dans celle d’un complément?

Aux USA, la nouvelle version de l’application Apple TV App permettra dès le mois de mai de gérer en toute transparence plusieurs services de SVOD au cœur d’une seule et même interface.

Il sera ainsi possible de piocher comme s’il ne s’agissait que d’un seul catalogue au sein de réservoirs de Amazon Prime Video, CBS All Access… et Apple TV+ à terme. Apple vante même la facilité avec laquelle il sera possible de s’abonner aux services des partenaires dont Netflix ne fait visiblement pas partie.

Apple présente son petit Netflix tout modeste
Reese Witherspoon et Jennifer Aniston seront collègues dans la série The Morning Show. Internet

Dans ces conditions, la question du prix est cruciale. Et Apple est resté muet à ce sujet. Il y a tout intérêt à ce que le tarif soit très compétitif afin que les spectateurs soient tentés de découvrir séries, documentaires et films spécifiquement développés pour et par Apple, sans possibilité d’accès à des programmes anciens et nouveaux produits dans d’autres girons.

Comme souvent avec Apple, la stratégie semble en première intention calibrée pour le marché américain et ses spécificités.

Pour l’instant, la Belgique ne dispose pas de l’application Apple TV App, seulement proposée au téléchargement dans 10 pays. La liste sera tout prochainement étendue à 100 pays. Ce qui laisse espérer que notre pays sera enfin concerné, présage d’une possibilité de s’abonner à Apple TV+ cet automne.

Voici deux exemples de séries exclusives qui seront disponibles sur Apple TV+:

- The Morning Show. Comédie avec Jennifer Aniston, Reese Witherspoon, Steve Carell. Thème: les coulisses et les relations au sein d’un populaire show matinal de la télévision américaine.

- Amazing Stories. Steven Spielberg en personne redonne vie à sa série des années 80 qui n’avait vécu que deux saisons. Au menu: une histoire fantastique par épisode.

Tous les shows en développement présentés mardi soir avaient déjà été annoncés depuis un bon moment.