JUDICIAIRE

Musée juif de Bruxelles: Nacer Bendrer ira en cassation

Nacer Bendrer, fraîchement condamné à 15 ans de réclusion, suite à l’attentat du Musée juif à Bruxelles, fait appel de sa condamnation.

Nacer Bendrer s’est pourvu en cassation contre les arrêts de la cour d’assises de Bruxelles, qui l’a reconnu coupable d’être co-auteur de l’attentat au Musée juif de Belgique et qui l’a condamné à 15 ans de prison, rapporte lundi la RTBF. Me Gilles Vanderbeck, l’un des conseils de Nacer Bendrer, a confirmé lundi vers 17h30 cette information à l’agence Belga.

Nacer Bendrer, condamné à 15 ans de prison dans le dossier de l’attentat au Musée juif de Belgique le 11 mars dernier, bénéficiait d’un délai de quinze jours pour se pourvoir en cassation. C’est ce qu’il vient de faire selon la déclaration de l’un de ses avocats, Me Julien Blot, à la RTBF.

Nacer Bendrer n’accepte pas sa condamnation, a-t-il dit. Le Marseillais de 30 ans a en effet, lors des débats devant la cour d’assises, toujours nié avoir fourni les armes de l’attaque à Mehdi Nemmouche, soit ce pour quoi il a été reconnu comme co-auteur.

«Il s’est dit innocent pendant le procès, et il continue à le dire aujourd’hui. Nous utiliserons toutes les voies de recours possible», a ajouté Me Blot à l’attention de la RTBF.

Me Gilles Vanderbeck, également conseil de Nacer Bendrer, a confirmé cette information à l’agence Belga lundi soir mais n’a pas souhaité faire de commentaire concernant les arguments de la motivation de la cour d’assises qui, selon lui, sont viciés. Devant la cour de cassation, seul un vice de forme peut en effet être soulevé pour solliciter qu’une décision soit cassée et une affaire re-jugée.

Mehdi Nemmouche, lui, a été reconnu comme l’auteur de la tuerie qui a fait quatre morts au Musée juif de Belgique, rue des Minimes à Bruxelles, le 24 mai 2014, et condamné à la réclusion à perpétuité. Son conseil, Me Sébastien Courtoy, avait quant à lui déclaré dès la fin du procès qu’il ne se pourvoirait pas en cassation.