La troupe théâtrale «Les Amateurs Biesmois» vient de se produire pour la première fois dans la salle Michel Fauchet après sa rénovation.

Le succès est à la hauteur de la sympathie accordée aux acteurs: plus de sept cents entrées. C’est l’occasion de revenir sur cette formation, avec son président, Michel Thiry, qui connaît bien la troupe puisqu’il y joue depuis 43 ans: «Il y a cinq ans je me suis livré à la mise en scène. Et depuis l’année dernière, en succédant à Jean Demanet, j’en suis devenu le président car je suis très attaché à cette tradition.» Durant les travaux de rénovation de la salle, les Amateurs Biesmois ont mis leurs activités en pause mais à présent le rythme habituel va reprendre: «Nous assurons deux pièces par an, toujours des comédies pétillantes, en français». Et le président sent le renouveau venir: «De jeunes acteurs nous rejoignent, et nous en cherchons toujours, alors on va peut-être pouvoir assurer une pièce ou deux en plus.» Il faut dire que la nouvelle salle s’y prête parfaitement: «Les installations sont extraordinaires. Y jouer est un plaisir.» Si la troupe des Amateurs Biesmois a connu d’intenses moments de joies, elle reste aussi marquée par la disparition dramatique de son ancien régisseur et metteur en scène, Michel Fauchet qui a d’ailleurs donné son nom à la salle. Pour la première représentation de 2019, «Coquin de sort», dans une mise en scène de Jean-Luc Mirgaux, on a pu reconnaître sur la scène Jean-Pierre Fauchet, Christine Lavers, Michel Thiry, Renée Lavers, Marie-Reine Fauchet, Justine Demeure, Sophie Hautecourt, François-Xavier Thirot, Freddy Piraux, Marie-Madeleine Baufayt et Fanny Derenne. Les décors étaient l’œuvre de MM Guy Chenut, Denis Masset et Dominique Hoff, la technique était assurée par Jean-Marc Thiran et les maquillages par Christine et Laurence.