C’est assurément l’un des rendez-vous les plus célèbres de la cité andennaise. Le 31 mars prochain, le Carnaval des Ours proposera aux amateurs de chars et du géant Martin II sa 65e édition.

Si l’événement n’est donc plus neuf, il en va autrement de l’association qui œuvre à son bon fonctionnement. «Auparavant, le carnaval était organisé par l’Union Andennaise des Commerçants qui l’avait créé en 1952. Notre jeune ASBL a repris le flambeau il y a 3 ans. Nous sommes huit membres actifs, évidemment épaulés par des dizaines de bénévoles», explique Christian Limet, président de l’association. Chaque année, cette joyeuse bande d’amoureux de folklore local organise trois grands événements. «Il y a d’abord le bal masqué, qui réunit 800 personnes, à l’occasion duquel un jury élit le Roi et la Reine de la prochaine édition du carnaval», poursuit Christian Limet. Le jour J, ce couple royal fraîchement adoubé se voit charger de lancer des oursons en peluche porte-bonheur depuis le balcon de l’Hôtel de Ville. «Nous organisons, ensuite, le souper de la Guilde des Ours. C’est ce soir-là que la confrérie – qui compte trois grosses centaines de membres – intronise deux ou trois personnes qui œuvrent au rayonnement du carnaval.» Vient, finalement, le jour tant attendu du carnaval. «Cette année, il y aura 600 ours sur le Cortège. Et nous serons 2 200 à défiler, ce qui est un record absolu!», se réjouit Christian. «On a également prévu beaucoup plus d’oursons porte-bonheur et quelques surprises nous seront réservées par des chars étrangers.» Pour en savoir plus, il vous faudra patienter jusqu’à la fin du mois et vous joindre aux quelque 10 000 visiteurs attendus. Allez, on y est presque!