L’Académie de Bouillon. Il est aussi à la tête de son GIGN, non pas un Groupe d’intervention lié à la Gendarmerie nationale mais le Groupe d’intervention des guitaristes nyctalopes.

«Traditionnellement dans les académies de musique, un grand nombre de demandes porte sur des cours de guitare. Mais beaucoup d’élèves sont étonnés de ce qui leur est proposé et ne se reconnaissent pas nécessairement dans un cours de guitare classique. Nous avons dès lors créé un atelier collectif de guitare d’accompagnement. Depuis 7 à 8 ans, il est intégré à l’Académie de Bouillon et organisé dans les 4 implantations de Bouillon, Florenville, Gedinne et Libramont. C’est un atelier accessible à tous, sans cours de solfège et lecture de notes. Notre public va de 7 à 70 ans. Et le but de ces ateliers est d’avoir un répertoire qui puisse être joué dans des animations tels des marchés de Noël, comme Corbion ou Libramont, des marches au flambeau, ou lors de concerts de chorales comme à Bièvre, des premières parties de spectacles. Le groupe est fort de 50 et 60 personnes, y compris des débutant(e)s, avec en général une douzaine de guitaristes. Le GIGN, ce sont des gens de Bouillon et Libramont principalement. Si nous nous produisons 5 à 6 fois par an, nous sommes avant tout un atelier destiné en priorité à des gens qui veulent apprendre à jouer de la guitare. Et l’Académie propose aussi d’autres groupes: un combo jazz, un ensemble traditionnel qui s’appelle «Route 127», un ensemble de clarinettes et saxophones, «Wind Music», et un ensemble vocal «Les cœurs emportés». Et d’autres ensembles instrumentaux qui n’ont pas forcément de nom et se présentent notamment dans des spectacles de Centres culturels en première partie d’artistes professionnels.»

061 46 75 22

Nos dernières videos