Inutile de le nier, nous sommes en plein dedans. Depuis quelques jours déjà, la période des carnavals a débuté. À Marche-En-Famenne, le carnaval s’est déroulé voici quelques jours, le premier week-end du mois de mars.

À la barre de cette organisation, qui demande énormément de boulot, on retrouve le comité carnaval. Un comité qui regroupe uniquement des bénévoles et qui est totalement indépendant à tout organisme communal. «Le but est de maintenir le folklore et de faire revivre toutes les traditions et toutes les légendes marchoises.», indiquent les bénévoles. Depuis deux ans, c’est Rémy Remacle qui a pris la succession de Benoît Poncelet à la présidence.

Cette année, le comité avait encore une fois mis les petits plats dans les grands. Du côté de Marche, tout commence le vendredi avec les inscriptions sarcastiques sur les vitrines des commerçants. Au total, les festivités se tiennent sur cinq jours. Le moment fort est bien évidemment le cortège du dimanche. Le thème choisi cette année? «La Grosse Biesse revient en jouant.» La grande Mautchwesse 2019? Martine Schouters, dite lî Scrîveuse dî Mautch. C’est elle qui a emmené le cinquante-neuvième cortège qui a défilé dans les rues de Marche le dimanche. C’est également elle qui a reçu les clés de la ville. Des clés données par le bourgmestre marchois, André Bouchat. Au total, ce sont des centaines et des centaines de personnes qui ont rallié Marche malgré les conditions climatiques compliquées. Une bonne quarantaine de groupes étaient présents. Et le long du parcours, les enfants, et les plus grands, ont pu profiter des bonbons, des fleurs ou encore des oranges distribués. Sans oublier les milliers de confettis qui ont terminé dans les rues marchoises.