Les Crêtes de Spa sont une référence en matière de jogging. Plus de 4 000 coureurs sont encore attendus ce 30 mars au centre sportif de la Fraineuse pour leur 42e édition.

Dès le début, cette course de 21 km a rencontré du succès. Il faut dire qu’elle était pionnière en matière de tracé: elle n’était pas en effet organisée au sein d’un stade mais bien, en pleine nature. Cette innovation, on la doit au Royal Cercle Athlétique de Spa, toujours organisateur de l’événement aujourd’hui.

Matricule n° 3 à la fédération, juste derrière La Gantoise et le RC de Bruxelles, le RCA Spa est l’un des plus anciens du Royaume. Au départ, il ne se concentrait pas uniquement sur l’athlétisme, il comprenait aussi des sections de boxe et de lutte, du basket et même du football.

On doit au club spadois des champions comme Max Houben ou Maurice Henrijean. Émile Zatopek a participé à une de ses courses et la fraterie Borlée a également couru au sein du RCA Spa. «Mais notre lignée reste le sport pour tous, signale Christian Marchot, secrétaire du Royal Cercle Athlétique de Spa. C’est notre école d’athlétisme destinée aux jeunes de 6 à 12 ans qui comporte le plus d’effectifs. On y initie les enfants à toutes les disciplines de l’athlétisme: la course à pied mais aussi le saut en longueur et en hauteur, le lancer… Évidemment, pour le lancer, ils ne lancent pas de véritables poids mais on leur apprend le geste technique avec une balle de hockey».

Le RCA Spa se veut donc accessible à tous et mise sur la convivialité. N’empêche. Il vient de se voir décerner le mérite sportif de la Ville de Spa pour ses excellents résultats en 2018 en compétition. Ses équipes senior hommes et femmes ainsi que les cadets-scolaires ont pu tous, du coup, accéder à une catégorie supérieure.