Sensibilisée comme beaucoup d’habitants du monde par la diffusion du film «Demain», Stéphanie Van Caneghem a décidé de lancer le mouvement citoyen «Bernissart en transition».

Aidée de ses deux voisins, Charlotte et Arnaud, une première réunion est mise sur pied le 25 mars prochain: «Notre association est totalement apolitique et s’adresse aux citoyens de l’entité. J’ai le souvenir de nombreuses festivités dans le village quand j’étais jeune. Nous connaissions nos voisins. C’était l’occasion de beaucoup échanger et de s’entraider. Nous avons beaucoup d’idées mais il faudra voir si elles sont partagées par les personnes qui répondront à notre initiative. Nous sommes une bonne dizaine à adhérer à ce mouvement. Les grands thèmes sont: l’alimentation, la mobilité et le lien social. Chacun peut revoir son mode de fonctionnement et contribuer à améliorer son quotidien. Au niveau de l’alimentation, nous avons pensé aux potagers collectifs. Cela existe déjà à Bernissart et nous n’avons pas hésité à les contacter. Nous avons d’ailleurs participé à l’échange de semences qui a connu un beau succès. Nous ne prenons plus vraiment le temps de vivre et de partager et des choses peuvent être mises en place pour y remédier en partie». Recréer du lien social peut aussi permettre une meilleure tolérance: «L’échange d’outils, des «repair cafés», des vergers collectifs, des nettoyages dans les villages, des groupements d’achats. les idées ne manquent pas pour retrouver de la solidarité entre les gens. Il faudra dégager des priorités. Il serait pas mal d’avoir des mouvements dans chaque village ». Les membres du groupe aimeraient collaborer avec les autorités communales: «S’associer permettrait de faire avancer les choses et nous comptons les interpeller à ce sujet».

Contact: bernissart.transition@gmail.com Page Facebook