Bastien Heptia arrive à Warnant

Bastien Heptia revient lui à chez Warnant... Masson

Le défenseur central de Huy quittera son club actuel pour revenir à ses premières amours: Warnant. Énorme.

C’est énorme et c’est très beau. C’est énorme parce que le gaillard est un pilier de notre foot régional. «Une star» si on ose dire. Et c’est beau parce qu’il revient là où presque tout a commencé pour lui. Bastien Heptia n’évoluera plus à Huy la saison prochaine. Mieux: il retournera à Warnant. Là où il a évolué 5 ans par le passé en P1. Là où il est jadis devenu une valeur sûre de notre foot.

À 28 ans, changement de cap donc pour «Babou» qui quitte Huy 11 ans plus tard. «Ce ne fut pas une décision facile à prendre, dit-il. J’ai vécu des choses extraordinaires à Huy sur le plan humain, un peu moins sur le plan sportif ces derniers temps. Mais cela fait partie du foot. Je vais quitter un club où j’avais fait le tour de la question et pour lequel je n’avais pas assez de garanties quant à une certaine forme de stabilité.»

Warnant, c’était finalement une évidence puisque le Wanzois... appartient toujours au club de Guy Houssa. «On l’a peut-être un peu oublié, mais oui, j’appartiens toujours à Warnant en fait, sourit Bastien. J’y vais aussi parce que le club est ambitieux. Et aussi pour le coach, mon T1 actuel, Stéphane Jaspart, que je vais retrouver et avec qui j’adore bosser. Le challenge est séduisant. Et j’avais envie de le révéler...»

Le départ de Heptia à Huy est assurément un événement. Une page se tourne. On ne remplace pas un monument comme ça d’un coup de baguette magique. C’est clairement la fin d’une époque pour le cercle hutois. Warnant se frotte, lui, les mains car les tout bons défenseurs, qui plus est gentlemen en dehors du terrain, ne cavalent pas les rues. Ce Warnant-là bosse bien. Le réseau de Mike Gray, manager discret mais efficace, fonctionne à merveille. Que les Villersois restent en D3 ou... montent en D2 d’ailleurs...