MOUSCRON

Journée mondiale de la Trisomie 21: l’école Raymond Devos zappe la différence

L’école du Mont-à-Leux s’est notamment retrouvée au hall Jacky Rousseau, ce jeudi matin, pour partager des jeux de relais avec des adultes handicapés de L’Envol.

Journée mondiale de la Trisomie 21: l’école Raymond Devos zappe la différence
Des chaussettes dépareillées étaient portées: une différence qui ne pose pas de problème... EdA
L’école Raymond Devos et des adultes handicapés de L’Envol (dont des trisomiques) se côtoient une fois par mois. Une manière de gommer régulièrement des différences qui n’ont pas lieu d’exister.

À l’école et au hall Jacky Rousseau

À l’occasion de ce 21 mars qui est la journée mondiale de la Trisomie 21, des actions ont encore été mises en place par l’école du Mont-à-Leux, ce jour.

Enfants mais aussi instituteurs portaient des chaussettes dépareillées. Un geste simple mais ô combien symbolique. Il y a également eu des moments échanges sur ce handicap en particulier dans les classes, ces derniers jours.

Les 3es maternelles et les 1res primaires ont aussi joué ensemble au hall Jacky Rousseau.

«Oui à la différence et à la tolérance»

«Nous participons à cette action car l’école est toujours très sensible à inculquer à nos élèves certaines valeurs telles que «Oui à la différence et à la tolérance». Et que toutes les personnes ont le droit de vivre heureux dans une société qui se doit d’être inclusive», dit la directrice, Patricia Rasson.

 

«Dès le plus jeune âge, nous parlons à nos élèves des enfants différents pour arriver chez les plus grands à de réelles discussions sur les personnes porteuses de handicap (physique ou mental).»