MONDE

La Première ministre britannique Theresa May demande un report du Brexit au 30 juin

La Première ministre britannique Theresa May demande un report du Brexit au 30 juin

AFP

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé avoir demandé à l’Union européenne un report du Brexit jusqu’au 30 juin, mercredi devant le Parlement. Il devait avoir lieu de le 23 mars initialement.

«J’ai écrit ce matin au président du Conseil européen Donald Tusk pour l’informer que le Royaume-Uni souhaitait une extension de l’Article 50 (du Traité de Lisbonne qui régit la sortie d’un pays de l’UE, NDLR) jusqu’au 30 juin», a-t-elle dit.

«Des risques graves»

Un report de la date du Brexit jusqu’au 30 juin, comme l’a réclamé la Première ministre britannique Theresa May, entraînerait «de graves risques juridiques et politiques» pour l’UE d’après la Commission européenne, selon un document interne vu par l’AFP.

Dans cette note présentée aux commissaires mercredi matin, l’exécutif européen plaide soit pour un report jusqu’au 23 mai, avant les élections européennes, soit jusqu’au moins fin 2019. «Toute autre option (comme une prorogation jusqu’au 30 juin 2019) entraînerait de graves risques juridiques et politiques pour l’UE», est-il écrit.