VU SUR LE NET

La pub choquante pour Bicky Burger qui déchaîne la toile

Injurieuse, choquante et discriminante, une publicité pour Bicky Burger diffusée sur Facebook fait réagir la toile.

Mais que se passe-t-il dans la tête de certains publicitaires? A l’heure du mouvement #metoo, on imagine volontiers que les dirigeants d’entreprise réfléchissent (aujourd’hui) à deux fois ou plutôt deux fois plus lorsqu’un petit génie (sic) de la pub leur soumet un projet.

Bin non! On a beau être en 2019, certains privilégient le buzz à l’intelligence. Pour preuve, la dernière campagne étiquetée Bicky Burger diffusée sur Facebook.

Cette publicité intitulée «Tout a été transformé, sauf ma boîte, ma boîte verte! #GOFORREAL» n’a pas échappé aux internautes.

Mais en quoi une pub pour un burger peut-elle être choquante? On y voit un animal mort? Maltraité? Brûlé? Même pas. On voit juste une jeune femme.

Si la vidéo débute avec un sous-titre normal «Encore et encore, elle a fait les mauvais choix.», on comprend vite où le publicitaire veut en venir lorsque l’on découvre à l’écran cette jeune femme, grossièrement refaite par un plasticien niveau maternel, accompagnée du sous-titre suivant: «Mais jamais pour un bon morceau de viande.»

Alors bien évidemment, ce n’est pas la première fois que les publicistes osent tout. Entre la pub du Forem qui affichait une fillette habillée en robe rose pour annoncer sa formation d’auxiliaire de ménage ou celle de Lidl intitulée «Ça coûte cher les femmes délicieuses, hein?!», les publicitaires ont parfois tendance à oublier qu’un cerveau sert aussi à réfléchir.

Et les commentaires sur la toile sont du même avis. «Entre franchement la pub la plus honteuse que j’ai jamais vu […] Cette pub est aussi dégueulasse qu’on l’air d’être vos hamburgers. Vraiment des gros cons pour pondre ce genre de torchon visuel […] Cette pub est juste affreuse et un manque de respect. […] Vive le manque de respect.. on en veut plus de vos immondes burgers.»

+ Pour voir la vidéo