POLITIQUE

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique

Belga, ÉdA & Photo News

Après les familles Michel, Moureaux, Ducarme ou Mathot, une nouvelle «dynastie politique» a vu le jour en Belgique avec la candidature du fils de Didier Reynders, le Burdinnois Nicolas Reynders, à la Chambre. Focus sur ce phénomène en dix exemples.

 

 

Faut-il être «fils de» ou «fille de» pour cartonner sur la scène politique belge? Cette question semble légitime au vu du nombre important de candidats ayant un membre éminent de la politique belge comme parent.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Didier et Nicolas Reynders. -
Récemment, c’est le Burdinnois Nicolas Reynders (36 ans) qui s’est lancé dans la course à l’élection. Candidat à la Chambre sur la liste fédérale du MR, le fils de Didier Reynders ne renie pas ses origines, loin de là. «C’est mon père qui m’a donné le goût du libéralisme et j’en suis fier, lance le Burdinnois. Je suis Nicolas. Sans me projeter, j’espère, comme lui, pouvoir porter des projets. On verra si je suis élu. Mais je n’ai pas l’ambition de devenir ministre.»

Voici un éventail, non exhaustif, d’élus politiques biberonnés aux «choses de l’État» qui ont bénéficié de leur nom de famille prestigieux pour s’offrir une voie royale vers la scène politique belge.

Fabian Maingain (32 ans – DéFI)

Fils du président de DéFI Olivier Maingain, Fabian Maingain est député bruxellois depuis 2014. Diplômé en administration publique, il s’est retrouvé conseiller communal à la ville de Bruxelles dès ses 21 ans.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Olivier et Fabian Maingain -

Catherine Moureaux (40 ans – PS)

Catherine Moureaux est la progéniture de l’ancien ministre-président de la Communauté française de Belgique Philippe Moureaux (PS). Elle a commencé par une carrière de médecin, tout en étant active au PS, auquel elle a adhéré en 2005. Elle fut ensuite élue députée bruxelloise en 2010, à l’âge de 31 ans, avant de devenir bourgmestre de Molenbeek lors des Communales de 2018.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Philippe et Catherine Moureaux -

Charles Michel (43 ans – MR)

Fils du député européen et ex-ministre fédéral Louis Michel (MR), Charles Michel est actuellement le Premier ministre en affaires courantes. Diplômé en droit, il a intégré les jeunes du MR à 16 ans avant d’être élu provincial du BW à seulement 18 ans. Il a ensuite enchaîné des rôles d’élu à la Chambre et de ministre wallon avant ses 30 ans. Charles Michel a accédé aux prestigieuses fonctions de président du MR et de Premier ministre en 2014, à l’âge de 38 ans.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Louis et Charles Michel -

Denis Ducarme (45 ans – MR)

Denis Ducarme est le fils de Daniel Ducarme (MR), ex-bourgmestre de Thuin et ancien ministre-président de la Région bruxelloise. Député à la Chambre depuis 2003, à l’âge de 29 ans, ce diplômé en sciences politiques est devenu ministre fédéral en 2017.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Daniel et Denis Ducarme -

Alain Mathot (46 ans – PS)

Fils de l’ex-député et sénateur Guy Mathot (PS), Alain Mathot a été élu député en 2003 avant de devenir bourgmestre de Seraing trois ans plus tard. Ce diplômé en sciences économiques a finalement renoncé à renouveler ses mandats à cause de son implication dans l’affaire Intradel-Inova.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Guy et Alain Mathot -

Frédéric Daerden (49 ans – PS)

Comme son père, l’ex-ministre fédéral Michel Daerden, Frédéric Daerden est un socialiste convaincu. Affilié au PS depuis ses 16 ans, ce diplômé en commerce a été élu député wallon 13 ans plus tard. Il a également endossé le rôle de député européen entre 2009 et 2014.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Frédéric et Michel Daerden Belga

Christophe Collignon (49 ans – PS)

Formé comme juriste, Christophe Collignon est à la fois député wallon (depuis ses 34 ans), vice-président du Parlement wallon et bourgmestre de Huy (depuis 2016). Son père Robert, également actif au sein du Parti Socialiste, a exercé plusieurs fonctions de haut rang comme celles de sénateur, ministre-président du gouvernement wallon, bourgmestre, député et président du Parlement wallon.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Robert et Christophe Collignon -

Benoît Lutgen (49 ans – cdH)

Président du cdH entre 2011 et 2019, Benoît Lutgen est le rejeton de Guy Lutgen (PSC), ex-sénateur et ministre wallon. Ancien ministre wallon et actuel bourgmestre de Bastogne, il a entamé sa série de mandats à l’âge de 34 ans.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Guy et benoît Lutgen -

Christine Defraigne (56 ans – MR)

Fille de l’ancien député et ministre Jean Defraigne (PRL), Christine Defraigne est juriste. Elle a été élue au parlement wallon en 1999, à l’âge de 36 ans avant de devenir présidente du Sénat belge entre 2014 et 2018.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Jean et Christine Defraigne -

Bernard Clerfayt (57 ans – DéFI)

Bernard Clerfayt est le fils de Georges, ancien député sous la bannière du FDF et président de ce même parti dans les années 80 et 90. De son côté, Bernard Clerfayt est le bourgmestre de Schaerbeek depuis plus de 17 ans. Il a également été député bruxellois et a endossé la fonction de secrétaire d’État entre 2008 et 2011.

Moureaux, Mathot, Ducarme ou Michel: ces «fils et filles de» qui ont réussi en politique
Georges et Bernard Clerfayt -