FOOTBALL

L’Inspection du Travail a aussi contrôlé Solières samedi soir

L’Inspection du Travail a aussi contrôlé Solières samedi soir

Drôle de soirée pour Solières... Léva

Scène surréaliste pour Solières à l’Olympic. Le SPF finances a aussi demandé des comptes aux Hutois.

Samedi soir, à l’issue de la rencontre perdue par Solières sur la marque de 3-1 à l’Olympic de Charleroi, les joueurs et staff ont eu la désagréable surprise de voir débarquer dans le vestiaire un inspecteur du SPF finances qui a demandé que chaque joueur et dirigeant soit auditionné à la sortie des vestiaires.

 + LIRE AUSSI| Les bureaux de l’Olympic de Charleroi perquisitionnés en plein match

Arrivés en force en début de seconde période et accompagnés des forces de polices, une bonne dizaine d’inspecteurs ont fait fermer le stade et les buvettes avant de permettre la réouverture des installations un bon quart d’heure plus tard alors que la rencontre se déroulait elle normalement.

Il semble que la situation financière précaire de l’Olympic soit à l’origine de cette enquête. Les bénévoles, membres du club ainsi que les joueurs des deux équipes tout comme les arbitres, étaient alors auditionnés par les inspecteurs à la sortie des vestiaires.

Certains joueurs de Solières ont refusé de donner les détails demandés par les inspecteurs et ont demandé à être entendus en présence d’un avocat alors que les questions des enquêteurs tournaient évidemment autour de leurs rémunérations et autres contrats de travail. Les inspecteurs du SPF ont eux refusé d’expliquer leurs motivations.

Quant aux joueurs de Solières, ils étaient bien sûrs passablement énervés et leurs premières réactions étaient communes: «Il est plus facile de venir contrôler le foot amateur à la recherche d’argent noir que d’aller voir plus haut dans la hiérarchie du foot.»

Sur le coup de 23h30, les derniers joueurs étaient libérés et le tout Solières a ainsi pu reprendre le car pour rentrer à Solières.

En attendant, on a assisté samedi soir à un véritable vaudeville avec ce déploiement plus qu’impressionnant d’inspecteurs et de policiers dans un stade où un peu moins de 200 spectateurs étaient présents.