INTERNET

Massacre de Christchurch: comment se protéger des vidéos violentes sur Facebook & Co

Massacre de Christchurch: comment se protéger des vidéos violentes sur Facebook & Co

Le terroriste de Christchurch a filmé et diffusé en direct son massacre dans deux mosquées. Un nouveau fléau que les plates-formes doivent encore apprendre à maîtriser. AFP

Une vidéo se lance dans votre fil d’actualité Facebook sans que vous n’ayez rien demandé. Aucun filtre ne vient à votre secours pour bloquer le contenu. Il est heureusement possible de reprendre le contrôle.

Le massacre dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, qui a coûté la vie à 49 personnes ce vendredi, l’a encore démontré: les nouvelles plates-formes numériques et réseaux sociaux ont encore du mal à bloquer la violence avant qu’elle ne soit diffusée.

Le tueur extrémiste australien a pu filmer et diffuser en direct ses actes barbares sur Facebook, avant que la vidéo ne soit finalement bloquée. « Rapidement », assure le réseau social. Mais pas assez pour que personne ne tombe sur les images.

Depuis, certains repartagent les images en ayant eu le temps de les sauvegarder.

Il est possible, avec quelques manipulations, de reprendre le contrôle sur le flux de ce que vous voyez. Voici la marche à suivre pour Facebook, Twitter et YouTube.

Facebook

Dans les paramètres du site (voir plus bas pour l’application smartphone), vous trouverez un espace «vidéos» (cliquez ici pour y accéder directement).

Un menu déroulant vous permet de choisir de diffuser automatiquement, ou non, les contenus vidéos. En choisissant non, les vidéos ne se lanceront plus toutes seules. De quoi éviter de vous exposer à des contenus que vous ne souhaitez pas voir.

Massacre de Christchurch: comment se protéger des vidéos violentes sur Facebook & Co
-

Sur l’application mobile

Massacre de Christchurch: comment se protéger des vidéos violentes sur Facebook & Co
-
Lancez l’application et cliquez sur les trois bandes horizontales en haut à droite.

Descendez jusqu’à la zone «Paramètres et vie privée».

En déployant cette zone vous pourrez cliquer sur «Paramètres» pour accéder à la partie qui nous intéresse.

Tout en bas de l’écran suivant, vous verrez une zone «Médias et contacts». En cliquant ici, vous accéderez aux réglages des vidéos et notamment un point concernant la lecture automatique. Vous pourrez choisir de lire automatiquement les vidéos tout le temps, seulement si vous êtes en Wi-Fi ou pas du tout.

Massacre de Christchurch: comment se protéger des vidéos violentes sur Facebook & Co
-

Twitter

Sur Twitter, il est également possible de bloquer certains types de contenus. Pour cela, rendez-vous dans le menu «Paramètres et confidentialité» en cliquant sur votre photo de profil en haut à droite.

Dans le menu à gauche, vous trouverez un onglet «Confidentialité et sécurité» (cliquez ici pour y accéder directement).

Tout en bas, dans la zone «Sécurité», vous pouvez régler au mieux l’affichage des contenus sur Twitter, tant pour vos recherches que pour les médias diffusés directement par vos contacts, en bloquant par exemple les contenus offensants.

Massacre de Christchurch: comment se protéger des vidéos violentes sur Facebook & Co
-

Sur l’application mobile

La manipulation est la même que pour le site Web pour bloquer les contenus sensibles.

Il est aussi possible de bloquer la lecture automatique des vidéos. Pour cela, cliquez sur votre photo de profil en haut à gauche ou bien glissez votre doigt de la gauche vers la droite de votre écran.

Un menu s’ouvre avec l’onglet «Paramètres et confidentialité». Cliquez sur ce dernier et ensuite dans «Général», cherchez et cliquez sur «Utilisation des données».

Sous la zone «Vidéo» vous pourrez désactiver la lecture automatique.

Massacre de Christchurch: comment se protéger des vidéos violentes sur Facebook & Co
-

YouTube

Massacre de Christchurch: comment se protéger des vidéos violentes sur Facebook & Co
-
YouTube a mis en place un «mode restreint» sur sa plate-forme. Ce mode permet de masquer les vidéos dont le contenu est potentiellement réservé à un public averti.

«Aucun filtre n’est fiable à 100%, mais celui-ci vous aidera à éviter la plupart des contenus de ce type», peut-on lire dans la description.

Pour l’activer, cliquez sur votre photo de profil en haut à droite sur YouTube et tout en bas du menu vous verrez «Mode restreint» qui est placé sur «désactivé» par défaut.

Il est précisé que le mode restreint ne sera activé que sur le navigateur sur lequel vous êtes actuellement. Si vous utilisez plusieurs navigateurs internet (Google Chrome au boulot et Mozilla Firefox à la maison) il faudra répéter deux fois l’opération.

Un peu fastidieux.

Sur l’application mobile

Idem que sur le site Web. Il faut cliquer sur sa photo de profil, puis «Paramètres», «Paramètres généraux» et vous trouverez le «Mode restreint».

À savoir aussi

Tout bloquer

Il est possible de bloquer carrément la lecture automatique de toutes les vidéos sur Mozilla Firefox à l’aide d’une astuce. En tapant «about: config» dans la barre d’adresse vous accéder au cœur du navigateur et de ses paramètres. Cherchez «media.autoplay.default» et modifiez la valeur sur «1» pour bloquer la lecture automatique, partout, tout le temps. Radical.

Sur Google Chrome, des extensions permettent de bloquer également la lecture automatique. Par exemple, «Disable HTML 5 autoplay», qui fonctionne encore mais n’est plus maintenue à jour.

Signaler

Sur de nombreuses plateformes, il est également possible de signaler les contenus inappropriés. Voici les marches à suivre si vous souhaitez le faire.

Contenu inapproprié Facebook

Contenu inapproprié Twitter

Contenu inapproprié YouTube

Contenu inapproprié Instagram

Contenu inapproprié Snapchat

Contenu inapproprié WhatsApp