DICTÉE DU BALFROID

Un sans-faute et quarante-huit Hennuyers qualifiés pour la finale du Balfroid

Le Hainaut sera bien représenté à la finale de la dictée du Balfroid. Avec un taux de réussite de 24,62%, les élèves de la province se sont positivement distingués et un petit gars de Morlanwelz a séduit Liliane Balfroid.

«Un sans-faute et 25% de réussite. Bravo le Hainaut!» C’est tout sourire que Liliane Balfroid a dévoilé les résultats de la demi-finale hennuyère de l’inusable Dictée du Balfroid, qui a rassemblé 210 élèves de sixième primaire sur le campus de la Helha à Mons.

Ce sans-faute, il est l’œuvre de Quentin Mairesse, élève à l’école de l’Enfant-Jésus à Morlanwelz. Bien préparé par sa maman qui enseigne dans la même école, le garçon a déjoué les pièges semés par Liliane Balfroid dans le texte dicté ce matin, intitulé «Des Revendications».

Un texte inspiré des manifestations de ces derniers mois, duquel beaucoup des 210 participants retiendront des mots découverts ce jour-là, comme «ermite» ou «inopinément». Quatre autres élèves n’ont fait qu’une seule faute et sept en ont commis deux.

Ils sont quarante-huit en tout à se qualifier pour la finale, qui aura lieu à Liège en avril. Pour y accéder, il ne fallait pas faire plus de cinq erreurs. À noter encore que Louise Skilbecq, des Bons Villers, a remporté le prix de la calligraphie.

Retrouvez le reportage ainsi que la correction de la dictée dans L’Avenir Le Courrier Hainaut Occidental de ce lundi 18 mars.