Liège: la majorité PS-MR demande au Fédéral un refinancement des pensions locales

Liège: la majorité PS-MR demande au Fédéral un refinancement des pensions locales

Belga

Les cotisations de responsabilisation (pensions) s’élèveront à près de 39 millions d’euros dans le budget 2020 de la Ville de Liège et ne feront qu’augmenter pour atteindre 66 millions d’euros dans le budget 2023.

Une situation que la Ville ne peut porter seule, ont répété ce vendredi le bourgmestre Willy Demeyer et l’échevine des Finances Christine Defraigne, lors de la présentation d’un cahier de modification budgétaire pour le budget 2019.

«Il n’est pas juste que la Ville doive porter seule les pensions. La problématique ayant été réglée en 2012, il faut que cela soit renouvelé. Nous demandons au Fédéral de refinancer le fonds solidarisé», a commenté la libérale Christine Defraigne. «On ne peut pas continuer dans ce système où on emprunte pour faire face à la problématique des pensions et où on se retrouve avec une charge qui limite nos capacités d’investissement», a-t-elle ajouté.

La majorité PS-MR pour Liège est amenée à présenter au conseil communal un cahier de modification budgétaire dans la continuité du budget 2019 qualifié de technique qui a été voté sous la précédente législature. On relève notamment dans ce cahier de modification budgétaire, à l’équilibre, une perte de près de 700.000 euros du côté des recettes. Cela est dû à la durée de vie des cartes d’identité, passée de 5 à 10 ans.

En dépenses de personnel, on observe que celles-ci passent de 169,7 millions d’euros à 166,4 millions d’euros. Soit une différence de 3,3 millions d’euros. L’échevine des Finances a affirmé qu’elle ne traduit pas une réduction de personnel. «Nous avons voulu coller à la réalité du compte 2018. De plus, il y a une perte de 1,2 million d’euros de subsides qui est due à la fin du dispositif relatif aux contrats PTP», a expliqué l’échevine des Finances.

On y relève également une augmentation de 2,2 millions d’euros des dépenses énergétiques et ce, en raison de la hausse du prix du Kwh (électricité) de 45%.

Conformément aux engagements pris dans la déclaration de politique communale, la majorité PS-MR pour Liège a budgété une augmentation de 5.000 euros pour les écoles de devoirs, de 45.000 euros pour la fourniture de repas dans les écoles orientées bio et circuits courts ou encore de 50.000 euros pour doubler le fonds d’indemnités pour les commerçants impactés par des travaux et ce, en prévision du chantier du tram.

Christine Defraigne a par ailleurs indiqué qu’il n’y avait pas d’augmentation de taxes mais que des recettes supplémentaires seront générées grâce au Scan-car qui devrait dresser pas moins de 30.000 constats d’infractions de stationnement par jour, selon les projections.