MOUSCRON

Tous en pyjama, à l’école Raymond Devos

En coton ou en flanelle, en une ou deux pièces, avec un logo de super-héros ou tout en sobriété: plus de 220 enfants de l’école Raymond Devos mais aussi leurs instituteurs sont venus en pyjama, ce vendredi.

Rien de carnavalesque dans la démarche, bien au contraire: il s’agissait de confirmer une fois de plus le statut de première école wallonne des Droits de l’Enfant. «Tous les droits de l’enfant nous touchent et on tente de participer à un maximum d’actions. Ici, c’est une manière de penser aux enfants qui sont malades et restent donc en pyjama à l’hôpital plutôt que de pouvoir aller à l’école, résume Charlotte Pécuchet, institutrice au sein de l’établissement du Mont-à-Leux. C’est la troisième année consécutive que nous l’organisons. Les enfants connaissent l’action et la réclament, tout en ayant bien conscience qu’il ne s’agit pas d’un vendredi d’amusement.» Une journée pensée par l’ASBL Take Off. «On a notamment visionné l’un de leurs documentaires montrant un enfant hospitalisé à 200 kilomètres de sa maison. Ses parents logent dans un appartement à côté de l’hôpital et, via un système vidéo, on voit que l’enfant peut quand même participer aux activités de sa classe.»

La semaine prochaine, l’établissement s’investira dans l’opération chaussettes en lien avec la trisomie 21. «Ils mettront une chaussette différente à chaque pied: tous différents, tous pareils… Un cours de danse entre les 3e maternelles et l’Envol sera aussi organisé au hall Jacky Rousseau.»