TOURNAI

Les Tournaisiens se mobilisent pour le climat

Entre 300 à 400 personnes, jeunes et moins jeunes de la région de Tournai, ont entamé vendredi matin une manifestation dans les rues de la cité aux Cinq clochers, dans le cadre de la «Marche mondiale pour le climat». Une telle mobilisation en faveur de la planète devrait se poursuivre jusqu’aux élections fédérales de mai prochain.

«Selon nos estimations, nous sommes entre 300 et 400 manifestants. Parmi les manifestants, il y a une majorité de jeunes mais aussi bon nombre d’adultes dont des professeurs venus avec leurs élèves», explique Samuel Fourquemin, un des jeunes, qui est responsable de cette action.

À la demande de la police, le cortège s’est élancé une demi-heure plus tôt que prévu, soit à 9 h.

Depuis le 28 janvier, une manifestation est organisée chaque mois dans les rues de Tournai pour dénoncer l’immobilisme des partis politiques face à la finitude de nos ressources planétaires. Depuis trois mois, les jeunes Tournaisiens retentissent la sonnette d’alarme sur les enjeux du réchauffement climatique. Ces jeunes se réunissent et s’organisent, bien décidés à continuer leur combat jusqu’aux élections fédérales. Ils veulent du changement et ils le veulent maintenant.

Visiblement, les jeunes ne sont plus les seuls à déambuler dans les rues. Des enseignants, des travailleurs et des citoyens ont également fait le déplacement ce vendredi pour soutenir et partager cette cause.

La manifestation est soutenue par divers syndicats, notamment la CSC et les Jeunes CSC. «Sur un plan logistique, nous avons été épaulés par des membres du mouvement JOC, les Jeunes organisés combatifs. La dislocation aura lieu un peu plus tôt que prévu, vers 11 h 30», précise encore Samuel Fourquemin.

Parti de la rue Beyaert, le cortège se dirige à présent vers la place Crombez (gare), puis empruntera l’avenue Leray, la rue du Château et le quai Dumont. Après avoir franchi l’Escaut au Pont de Fer, les manifestants se dirigeront vers la place de Lille, puis la Grand-Place et enfin la place St-Pierre où aura lieu la dislocation.