LA ROCHE-EN-ARDENNE

Moutons attaqués: il s’agit bien d’un chien

Moutons attaqués: il s’agit bien d’un chien

Une brebis avait été tuée à La Roche-en-Ardenne: l’œuvre d’un chien (illustration). ÉdA – 302104992072

Le ministre wallon de la Nature et de la Forêt René Collin a reçu, par l’entremise du Réseau Loup, les résultats des tests ADN effectués suite aux attaques portées à un cheptel de moutons la semaine dernière à La Roche-en-Ardenne.

Le laboratoire liégeois Gecolab confirme les analyses techniques et visuelles effectuées dès la découverte des carasses par un agent du DNF: il s’agit bien d’une séquence ADN de chien.

+ À LIRE | A-t-on crié au loup trop vite du côté de La Roche ?

«Le loup, rappelle René Collin, est une espèce protégée au niveau européen. L’arrêté du 8 octobre 1998 relatif à l’indemnisation des dommages causés par certaines espèces animales protégées a été étendu aux dégâts éventuels causés par un loup. Cette disposition légale permettra de prévenir des situations conflictuelles liées à des dommages occasionnés par le loup à l’élevage wallon. Par ailleurs, le loup ne présente pas de danger pour la sécurité des personnes.»