MOBILITÉ

Un «Plan Lumières 4.0» pour moderniser l’éclairage autoroutier

Le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio et la Société wallonne de Financement Complémentaire des infrastructures (SOFICO), ont annoncé mercredi l’attribution du contrat de conception, de modernisation, et de gestion des équipements d’éclairage des grands axes (auto)routiers de la Région wallonne, au consortium LuWa composé de Citelum (mandataire), Luminus, CFE et DIF.

Les nouvelles sources de lumières seront exploitées dans la but d’améliorer la sécurité des conducteurs, de respecter l’environnement et la biodiversité.

Le «Plan Lumières 4.0» d’une durée de 20 ans, sera réalisé sous forme d’un PPP (partenariat public privé). Le contrat prévoit la mise en service progressive du nouvel éclairage courant du deuxième semestre 2019 et la rénovation des infrastructures du réseau en LED, soit environ 100 000 points lumineux, durant les 4 premières années.

Les autoroutes wallonnes seront les premières autoroutes intelligentes et connectées d’Europe. En pratique, les points lumineux seront équipés de différents systèmes de télégestion et de capteurs. L’intensité lumineuse sera modulée selon le trafic et selon les cas de figure: adaptation aux conditions météorologiques, éclairage différencié des bretelles, des passages pour piéton, éclairage avertissant un conducteur à contresens, etc.

Le nouveau centre PEREX, de gestion et de surveillance du trafic situé à Daussoulx, pourra également contrôler la situation à distance en cas de nécessité.

 

Une économie de 76% d’énergie

 

Le nouvel éclairage sera orienté vers l’utilisation de matériel pérenne et durable, en lieu et place de lampes de sodium obsolètes. Les luminaires LED et la variation d’intensité qui en découle permettront une économie de 76% d’énergie, soit une réduction 166 000 tonnes de CO2 et de 1,3 million de kWh.

Le ministre Di Antonio et la SOFICO ont également annoncé que la mise en œuvre du plan permettra la création de 400 nouveaux postes, et la dispense de 100 000 heures de formation organisées avec les Missions Régionales pour l’Emploi (MIRE). Une partie du montant des Redevances de Disponibilité Brutes, sera reversée aux entreprises d’insertion et recrutement de personnels via des Entreprises de Travail Adapté.

 

600 millions d’euros

 

Ce projet représente un budget de 600 millions d’euros sur 20 ans, financé par la SOFICO. Il permettra de remplacer l’ensemble du système d’éclairage et de le rendre beaucoup plus performant avec une enveloppe budgétaire identique à celle aujourd’hui consacrée à ce poste. Dans le cadre de ce projet, la SOFICO bénéficiera de l’assistance du Service public de Wallonie (SPW) pour les missions techniques liées au projet. Ce Plan Lumières 4.0 est une des étapes d’un vaste plan ITS (système de transport intelligent) actuellement mis en place par la SOFICO pour développer les autoroutes «intelligentes» de demain.

400 nouveaux postes qui seront créés par le «Plan Lumières 4.0». Le coût total est estimé à 600 millions d’euros sur 20 ans, c’est-à-dire une enveloppe équivalente à celle actuelle. Pour Willy Borsus, Ministre-président de la Wallonie ce projet était indispensable et se montre confiant: «Nous voulons une Wallonie qui va de l’avant avec de l’audace et des idées innovantes comme celle-ci». Le Ministre wallon de la Mobilité, quant à lui, a conclu en espérant voir ce projet s’élargir au réseau régional et pourquoi pas, communal.