Une «marche pour la justice» à Mons

Les acteurs judiciaires partiront du tribunal de première instance pour se rendre aux cours de justice BELGA

Le 20 mars prochain, les audiences seront suspendues à 11 h 30 et une marche «pour la Justice» sera organisée, ont indiqué mercredi les instances judiciaires montoises.

C’est dans le cadre du mouvement de revendication des acteurs judiciaires belges «66 jours pour sauver la Justice» qu’aura lieu l’action montoise. Les acteurs judiciaires montois se rassembleront devant le tribunal de première instance situé rue de Nimy après la suspension des audiences, à 11 h 30. Une marche «pour la Justice» sera ensuite organisée jusqu’aux cours de justice de Mons.

Le monde judiciaire montois a rappelé, dans un communiqué, ses «exigences pour la Justice», notamment le respect des cadres dans toutes les juridictions et les parquets du pays, une autonomie de gestion du pouvoir judiciaire et la fin de la tutelle du pouvoir exécutif sur la Justice, ainsi que des moyens en suffisance gérés par les autorités judiciaires, sous le contrôle du parlement et de la Cour des comptes.

Il réclame également une justice accessible à tous via, notamment, un assouplissement des conditions administratives et financières pour bénéficier de l’aide juridique en seconde ligne, une TVA réduite sur les honoraires d’avocats et d’huissier de notaire; ainsi qu’une facilitation des conditions d’accès au juge.

Dans les revendications se trouve aussi une demande de bâtiments judiciaires en bon état, d’un système informatique performant, intégré et financé par l’État ainsi que d’un service public qui accorde une importance égale à la qualité par rapport à la quantité et l’efficacité.