Digne héritière de feu la troupe paroissiale, celle des Sartistes propose des pièces de boulevard dont le public raffole.

Durant de longues années dirigées dans un premier temps par Marie-Paule Lemaire, ensuite par Daniel Fammang, la pièce interprétée ces deux prochains week-ends est quant à elle mise en scène pour la première fois par Clémentine Magniette. «Cela m’est difficile de ne pas monter sur scène avec mes partenaires de jeu et de les diriger. C’est une autre approche du théâtre qui me convient bien également car je pense que mes années de comédienne me servent pour monter cette nouvelle comédie», explique-t-elle. «Cette année, la pièce comporte exactement le nombre de rôles à attribuer aux comédiens disponibles. Mais cela nous est déjà arrivé de créer un petit rôle dans la pièce afin de pouvoir intégrer un comédien qui aurait dû être laissé de côté.» Les comédiens de la troupe des Sartistes proviennent quasi exclusivement des villages de Cul-des-Sarts et l’Escaillère. Dans ce dernier village, il existe une longue tradition théâtrale qui a fait naître pas mal de vocations qui persistent aujourd’hui. La provenance de ces villages n’étant absolument pas une condition pour intégrer la troupe: «Ce qui nous anime tous, c’est bien évidemment le plaisir de jouer ensemble sur scène et de provoquer le rire par les situations scéniques de la pièce ou par le jeu même du comédien», continue Clémentine Magniette. La troupe des Sartistes remonte sur les planches ces samedi 16 et 23 mars (à 20 h) ainsi que le dimanche 24 mars (15 h) pour interpréter «Colocation dorée», une comédie de Pascal Guillemaud. Organisées aux profits des œuvres paroissiales de Cul-des-Sarts, ces trois représentations n’ont qu’un seul but: vous divertir au cours d’une soirée ou d’une après-midi. Le tout placé sous le signe de l’humour.

Réservations: 060 21 23 17