Depuis quelques mois seulement, la brasserie Ardene, dont l’écriture est en wallon, a vu le jour à Bastogne. Ainsi trois bières nommées les criminelles ont vu le jour, «criminelle, c’est un nom qui sonne dans toutes les langues».

Une idée de Nathan Sztompka: «une fois on m’a dit, «tiens tu es belge est tu ne sais pas comment on fait de la bière», du coup je m’y suis intéressé et j’ai décidé de prendre des cours». Parmi les criminelles, on retrouve «laStout, c’est la Sombre criminelle, la criminelle blonde et la smokey criminelle, explique-t-il. Nous avons développé ces bières avec ma compagne. C’est un avantage d’avoir un palais féminin. Souvent, il est plus développé que celui de l’homme». Nathan a donc testé ses bières durant deux ans pour obtenir la bière qu’il espérait. «La blonde est une blonde dorée avec aucun ajout. Il n’y a que des ingrédients de base, deux houblons pour aromatiser la bière. À savoir, la mandarina bovaria, avec des notes d’agrumes et le galaxy, pour la fraîcheur. Elle se boit facilement, ajoute l’homme. Ensuite, il y a une bière noire. Elle est plus complexe avec 8 maltes différents, une belle mousse crémeuse. Il y a une pointe d’amertume, c’est une bière ronde». Deux bières qui n’ont pas leur nom par hasard: «ce ne sont pas des bières qui goûtent l’alcool, pourtant, elles ont 7 et 8,5%». Enfin, la 3e sorte est une bière fumée à 9,5% d’alcool, la smokey criminelle. Elle est composée d’un malte qu’on utilise également pour le whisky. Des bières qui sont réalisées à Bastogne: «je peux brasser 2,5 hectolitres par brassin. Généralement, j’en fais deux par mois». Tentez de la découvrir?

Retrouvez la Rue Leclerc sur rendez-vous ou commandez là via Nathan Sztompka – 0478 112 889

nathan@brasserie-ardenne.be