Plus qu’un club, la RUS Fratin est une grande famille unie par le basket-ball. Si cette «union sportive royale» existe depuis plus de 60 ans déjà, c’est probablement grâce à leur philosophie: donner confiance aux joueurs, transmettre le plaisir du jeu, enseigner le respect et entretenir un esprit d’équipe.

C’est une façon de pratiquer un sport qui force l’admiration! Dans un tel climat, il n’est pas étonnant de voir les joueurs s’impliquer dans l’association, devenir coach et partager à leur tour cette passion. Les joueurs motivés sont ainsi formés au sein du club pour être coachs ou même arbitres. L’union est ouverte à tous, dès 4 ans et sans limite d’âge pour les seniors. Les plus jeunes apprennent progressivement la psychomotricité, la complicité et différentes techniques de jeu. Dès le début, les coachs de la RUS Fratin font de véritables efforts pour considérer chaque joueur à part entière et permettre à chacun d’avoir du temps de jeu. Cela ne veut pas dire, pour autant, que la compétitivité n’est pas présente chez les joueurs et les coachs du club. Il y en a toujours à un moment donné, particulièrement pendant les matchs, avec l’adrénaline. C’est aussi là que l’on teste la persévérance, le travail d’équipe et les techniques apprises en entraînement. D’ailleurs, grâce à leur union avec les clubs de basket de Tintigny et de Rulles, en Basket Club Centre Gaume (BCCG), les équipes de basket-ball du coin sont plus homogènes et rivalisent mieux avec les autres équipes régionales. Toutefois, pour la présidente de l’association, Évelyne Zeippen, ce qui compte vraiment, c’est d’arriver à transmettre les valeurs et le plaisir du jeu… et surtout de voir le sourire sur les lèvres des joueurs.