L’ASBL Cynorhodon a comme objectifs principaux l’insertion sociale et professionnelle et la mise en œuvre de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et la gestion écologique des espaces naturels.

C’est ainsi que cette ASBL participe au projet KreaVert à l’inclusion sociale et à l’intégration des groupes cibles défavorisés (chômeurs de longue durée et milieux migrants/réfugiés) et en même temps à l’élaboration transfrontalière de stratégies d’inclusion et d’intégration effectuée par des professionnels techniques et socio-pédagogiques. La base du projet KreaVert est la conception de la ville «mangeable/comestible» et donc de la mise à disposition de jardins solidaires et publiques qui ont comme but l’inclusion des groupes cibles défavorisés. Au travers de ces jardins solidaires, l’idée est de permettre de recréer des liens sociaux et de favoriser la réinsertion. «Ces jardins sont ouverts à tous et à cela quel que soit l’âge des participants. Nous veillons à ce que chacun respecte le travail de l’autre car si les jardins sont libres d’accès, il ne faudrait pas que certains comiques viennent saccager le patient travail des jardiniers» rappelle Agathe Jenffer, coordinatrice du projet au Cynorhodon. «C’est ainsi que nous mettons en avant la traction animale à l’aide d’ânes mais aussi les chantiers participatifs ou encore les potagers en forme de rose des vents».

En Basse-Meuse, il existe déjà un potager collectif à Boirs et un autre à Sarolay et d’autres projets sont en cours car cette mise en commun des connaissances fait des émules et favorise les rencontres et renforce le lien social. «Au bout du compte tout le monde est gagnant dans ce projet, sans oublier que ce que nous produisons est cultivé en respectant les normes biologiques pour proposer des légumes de grande qualité».

04 374 14 44

https ://www.cynorhodon.be