article abonné offert

NIVELLES

Exilé en France, il revient chaque année pour le carnaval: «Car je ne peux plus m'en passer»

Les tambours du carnaval résonnent jusqu’en Franche-Comté. Au moins. En tout cas, ils sont audibles jusqu’à Pontarlier, une commune proche de la frontière franco-suisse où Frédéric Goderis a élu domicile il y a près de quinze ans.