SAINT-GILLES

30 logements publics passifs inaugurés à Saint-Gilles

30 logements publics passifs inaugurés à Saint-Gilles

Des façades qui alternent volumes et balcons. Finances.brussels/SFAR/Archiwind

30 logements moyens passifs ont été livrés ce 6 mars dans le quartier du Midi, à Saint-Gilles. C’est finances.brussels qui a orchestré ce projet MIDI A1.

30 appartements moyens et passifs, à visée locative, ont été livrés ce 6 mars à la Commune de Saint-Gilles par finances.brussels via sa filiale SFAR, dont c’est la mission spécifique.

Ce projet, nommé MIDI A1, se situe à l’angle de la rue de Mérode et de la rue Joseph Claes. Il comprend 24 appartements d’une à 3 chambres, dont deux pour PMR, et 6 studios. 16 emplacements de stationnement sont logés en sous-sol. Des espaces communs pour les poussettes et les vélos sont aussi prévus.

Deux façades sont orientées au sud et permettent «des jeux de volumes pour l’ombrage successif des logements», via l’alternance entre terrasses et volumes «pare-soleil» conçus par le bureau Archiwind.

Le projet répond aux normes du standard passif. Finances.brussels cite en vrac: isolation renforcée, fenêtres triple vitrage, deux chaudières gaz à condensation, persiennes et stores extérieurs pour éviter les surchauffes en été, suppression des ponts thermiques et isolation par l’extérieur, étanchéité à l’air, ventilation double flux avec récupération de chaleur et utilisation de l’énergie solaire comme système complémentaire... «Ces logements consommeront 10 fois moins d’énergie qu’un logement classique», promet l’opérateur.

Les terrains sont propriété de la Région foncière régionale et la gestion des logements est déléguée à la Commune de Saint-Gilles. Le projet Midi A1 complète Midi A2, un premier projet de 52 logements déjà inauguré à l’angle de la rue de Mérode et de la rue de Suède.