NIVELLES

Une bonne centaine de jeunes défilent pour le climat dans le centre de Nivelles

Une bonne centaine de jeunes défilent pour le climat dans le centre de Nivelles

Comme la semaine dernière, plusieurs dizaines d’élèves nivellois ont manifesté pour réclamer une véritable politique climat. ÉdA

Une bonne centaine de jeunes issus des écoles secondaires mais aussi d’une école primaire ont pris part, jeudi, à une action pour le climat organisée dans le centre de Nivelles.

+ LIRE AUSSI| Marche pour le climat: des milliers de jeunes veulent concrétiser leurs slogans

Une marche au départ de la gare de Nivelles a rallié le centre-ville, comprenant majoritairement des élèves de l’Athénée royal. C’est un peu mois que la semaine dernière, lorsqu’environ 200 jeunes avaient initié un premier rassemblement visant à réunir un maximum d’élèves des établissements scolaires nivellois.

Les adolescents ont eu la bonne surprise d’être rejoints par des élèves de sixième primaire de l’école du Béguinage, encadrés par quelques enseignants. «Ce sont eux qui ont demandé à venir, et qui avaient préparé des panneaux à la maison: on l’a fait sur base volontaire, avec évidemment l’accord des parents», indiquait sur place une enseignante qui encadrait le groupe.

Les organisateurs comptaient sans doute sur un peu plus de monde, mais il semble que certaines directions d’écoles ont pris des mesures pour éviter que les élèves ne sortent des établissements. «Non, nous ne sommes pas déçus: c’est l’acte qui compte, pas le nombre. C’est si on ne fait rien qu’on peut être déçu et nous, nous avons le mérite de faire quelque chose. Contrairement à certains politiques, d’ailleurs», indique Jeannine Braquenier, une élève de 5e du Sacré Coeur de Nivelles qui a lancé le mouvement à Nivelles. Elle compte poursuivre les manifestations à Nivelles tous les jeudis, appelant les autres élèves à manifester dans le centre-ville durant le temps de midi pour éviter de brosser les cours.

Ce rassemblement est censé se répéter chaque jeudi, «jusqu’à ce que les choses bougent au niveau politique», indiquent les participants.