Voilà une association qui mérite, comme tant d’autres, un coup de projecteur. L’ASBL L’Épée née en 1991, sous l’impulsion d’Elly Bulté, aujourd’hui interprète en langue des signes au sein de l’association et de Mijo le Maire, parent d’un enfant sourd doit son appellation en référence à Michel de L’Épée qui, en 1760, découvrit la langue gestuelle ou langues des signes pratiquées par les sourds.

L’homme en rassembla les signes et les diffusa. Installée au départ dans le quartier des Guillemins, l’association venant en aide aux personnes malentendantes a rapidement reçu la reconnaissance en tant que Service d’accompagnement spécifique de la part de l’AViQ (Ex AWIPH), l’Agence pour une vie de qualité (Famille, santé et handicap). Une aubaine pour tous les bénéficiaires de l’ASBL. Désormais située au cœur de Vennes-Fétinne, L’Épée a fait l’acquisition d’un bâtiment permettant d’offrir un service plus accessible aux bénéficiaires, proche des transports en commun et disposant d’un parking gratuit. En prime, l’association y a développé dans la maison voisine, récemment acquise, le projet immobilier «Logisourds». Il s’agit de la création de deux logements supervisés de transition pour personnes sourdes, d’une salle polyvalente pour des ateliers, des rencontres et de bureaux accueillant deux associations partenaires et un thérapeute sourd. Les objectifs poursuivis sont l’accompagnement et toujours la plus grande mise en autonomie des personnes malentendantes. Un service essentiel. En 2019, l’ASBL change de logo, d’image et dispose d’un nouveau site web. «On participera aux 20 km de Bruxelles en mai afin de récolter des fonds pour financer l’aménagement des appartements supervisés de transition pour sourds et malentendants». Courrez avec eux.

ASBL l’Épée

Rue des Vennes, 173

04 252 26 48 – secretariat@epee.be