TÉLÉVISION

Moment gênant dans «Affaire conclue»: une experte casse un objet avant sa vente

Et patatras! La commissaire-priseuse de l’émission «Affaire conclue» a malencontreusement cassé des verres d’un set apporté par une vendeuse.

La fragilité de certains objets apportés dans l’émission de Sophie Davant «Affaire conclue» fait parfois craindre le pire. C’est malheureusement ce qui s’est produit dans l’émission diffusée ce mercredi sur France 2, lors de l’expertise d’un objet.

La commissaire-priseuse Patricia Casini-Vitalis a voulu soulever un set contenant des carafes et des verres à liqueur datant du XIXe siècle. Certains éléments étaient visiblement en équilibre instable et deux verres se sont brisés au sol, sous le regard dépité et choqué de la vendeuse.

Sophie Davant, elle, n’a pu contenir son fou rire. «Je suis contente, ce n’est pas moi», a lâché la présentatrice. La commissaire-priseuse chargée de l’expertise s’est directement confondue en excuses et a promis de compléter le set en remplaçant les verres cassés.

«Vous allez peut-être faire une petite estimation… de ce qu’il reste», a demandé, hilare, Sophie Davant, avant que l’objet ne soit mis aux enchères en salle des ventes. Patricia Casini-Vitalis estimait le prix du set à 250 euros.

Tentant de justifier sa maladresse un peu plus tard, l’experte a expliqué que les verres n’étaient pas d’origine, détaille le site ozap. «Ce n’est pas du tout le modèle qui va dedans. Ils sont beaucoup trop petits».

L’objet a finalement été vendu 200 euros.