HAUTES-FAGNES

Le loup de nouveau photographié

La présence d’un loup dans les Hautes-Fagnes a de nouveau été remarquée mi-février. Des photos prises par le Réseau Loup le prouvent.

Voilà plusieurs mois déjà que la présence d’un loup dans les Fagnes attise la curiosité. «En juin 2018, le Réseau Loup, coordonné par le Service public de Wallonie (via ses Départements de l’Étude du milieu naturel et agricole (DEMNA) et de la Nature et des Forêts (DNF)), a mis en évidence la présence d’un loup dans les Hautes-Fagnes grâce à des pièges photographiques, explique le cabinet du ministre René Collin, chargé de la Nature, dans un communiqué envoyé ce jeudi soir. Des analyses ADN ont identifié par la suite la lignée d’Europe centrale d’un individu sans doute en dispersion depuis l’Allemagne.»

Des photos récentes

En ce mois de février, le loup est de retour et s’est même montré sous son plus beau profil il y a quelques jours à peine. Nul doute, face à ces clichés très nets, que l’animal est bel et bien présent dans les Fagnes. C’est Roger Herman, un membre du Réseau Loup, qui a pris ces photos explicites. «L’individu, relate René Collin, est apparemment en bonne santé et visiblement trop occupé par la piste qu’il suivait que pour se tracasser de la présence d’un humain. Les images prises sont d’une telle qualité qu’elles ne laissent aucun doute quant à l’identification de l’espèce. Le loup est une espèce protégée au niveau européen. Par ailleurs, il ne présente pas de danger pour la sécurité des personnes.»

On est certain que les randonneurs, experts de la nature ou simples curieux ouvriront l’œil à deux fois en se rendant sur le Plateau fagnard.