BELGIQUE

Pension de 400 à 1 300 euros pour des collabos en Belgique: 18 bénéficiaires mais pas d’anciens SS

Pension de 400 à 1 300 euros pour des collabos en Belgique: 18 bénéficiaires mais pas d’anciens SS

Illustration. Photo News

Le ministère allemand du Travail a précisé, mercredi, qu’il y avait 18 bénéficiaires en Belgique d’une pension de guerre allemande et qu’il n’y avait pas d’anciens SS parmi eux, lit-on sur le site de Stern.

Les bénéficiaires (collaborateurs du régime nazi) pourraient être des Belges ou des Allemands résidant en Belgique, a ajouté le ministère sans donner plus de détails. En vertu de la législation allemande sur les services publics, c’est le land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie qui est compétent pour les bénéficiaires de ces pensions habitant en Belgique.

La commission des Affaires étrangères de la Chambre a adopté mardi une proposition de résolution d’Olivier Maingain (DéFI) demandant au gouvernement belge de requérir la liste des bénéficiaires d’une pension allemande séjournant sur le territoire belge, condamnés pour collaboration avec le régime nazi. L’objectif est de mettre un terme à l’octroi de ces pensions.

Le groupe «Mémoire-Herrinering», qui rassemble des rescapés des camps de concentration nazis et des citoyens engagés en faveur du devoir de mémoire, a mis ce fait en lumière en mai 2016 à l’occasion de la commémoration des 71 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il apparaît en outre que ces revenus, de 400 à 1.300 euros environ, échappent au fisc belge.