SORTIE DU NUCLÉAIRE

Le gendarme nucléaire se prépare à la prolongation des centrales

Le gendarme nucléaire se prépare à la prolongation des centrales

Une anticipation pour ne pas être «pris de court». BELGA

L’Agence fédérale de contrôle nucléaire se prépare à une éventuelle décision politique prolongeant l’activité des centrales nucléaires, d’après les informations de L’Echo et De Tijd.

La sortie totale du nucléaire en 2025, décodée en 2003, a été confirmée par le gouvernement Michel, mais elle est régulièrement remise en question, notamment par la N-VA ou l’organisation patronale FEB.

L’AFCN planche sur de nouvelles exigences de sûreté en cas de prolongation du nucléaire au-delà de 2025, a déclaré le directeur de l’agence fédérale Frank Hardemann la semaine dernière en sous-commission sécurité nucléaire à la Chambre.

«Nous respectons bien entendu la loi sur la sortie du nucléaire en 2025, mais nous essayons d’être proactifs et préparés à tous les scénarios possibles», a expliqué Cédric van Caloen, porte-parole de l’AFCN, à L’Echo.

«Nous menons donc une réflexion en interne sur les exigences supplémentaires qui seraient posées par l’AFCN en cas de demande de prolongation d’un ou plusieurs réacteurs au-delà de 2025, pour ne pas être pris de court si une décision politique allait dans ce sens.»