CINÉMA

Découvrez la bande-annonce d’un Poelvoorde qui revient au vélo: «Raoul Taburin»

Il y a 18 ans, Benoît Poelvoorde se transformait en cycliste quasi pro pour le tournage du «Vélo de Ghislain Lambert». Cette année, il revient dans le rôle de «Raoul Taburin», d’après Sempé, réparateur de vélos mais incapable de lui-même en faire. Sortie le 13 avril dans nos salles.

Raoul Taburin, c’est l’histoire d’un petit garçon devenu grand sans… avoir jamais su faire du vélo et qui est pourtant devenu mécanicien dans son patelin.

Le fait qu’il ne tient pas sur une bécane est en fait un lourd secret qu’il cache à tous ceux qui le connaissent.

Raoul est donc un imposteur malgré lui. Il risque d’être découvert à partir du jour où le photographe Hervé Figougne arrive dans le village pour y photographier ses habitants. Il souhaite évidemment faire le portrait de Raoul Taburin sur un vélo…

C’est au départ un bouquin de Jean-Jacques Sempé (l’illustrateur des «Petit Nicolas»), et à présent, c’est un film qui réunit devant la caméra de Pierre Godeau (le réalisateur de « Juliette » et d’un mélo carcéral «Éperdument») Benoît Poelvoorde et Edouard Baer dans le rôle du photographe.

Il a été tourné dans la Drôme, dans le petit village très joli de Venterol.

En 2001 était sorti déjà un film où le comédien namurois devait pédaler: «Le Vélo de Ghislain Lambert », de Philippe Harel, où il jouait un coureur cycliste contemporain d’Eddy Merckx et qui devenait célèbre en terminant dernier du Tour de France. On se repasse un extrait, où Ghislain découvre les amphétamines!