Tournai

VIDEO| Fin de Bail pour la Strada Da Mauro à Tournai

Fin mars, la « Strada Da Mauro » accueillera ses derniers clients.?Le bail du célèbre resto italiano-tournaisien ne sera pas renouvelé.

L’émotion est palpable quand Mauro Acquaviva nous annonce qu’il accueillera ses derniers clients le dernier week-end de mars.

C’est que le restaurant qui porte son nom - la Strada Da Mauro, situé en plein centre de Tournai - c’est son bébé. Il l’a lui-même porté sur les fonts baptismaux il y a un peu plus de 25 ans, et il l’a fait prospérer avec l’aide de son épouse Patricia, et depuis quelques années, de leur fille, Elvina. L’enseigne est devenue à ce point connue dans la Cité des cinq clochers qu’il est inutile de se présenter sans avoir réservé plusieurs jours, voire plusieurs semaines à l’avance.
Comme nous l’a expliqué le patron qui a gardé de ses Pouilles natales, un savoureux accent, si cela ne dépendait que de lui, il serait bien encore resté un peu aux commandes. Ne fût-ce que pour former un éventuel repreneur qui aurait même pu conserver l’enseigne. Mais ce ne sera pas le cas, car Mauro s’est vu signifier par son propriétaire la fin de son bail commercial sans que ce premier ait la possibilité de proposer le nom d’un repreneur potentiel.
Une fin de bail qui coïncide à l’aboutissement de 36 années de location (commerciale) du bâtiment. Mauro ayant repris le restaurant italien qui s’y trouvait déjà avant son arrivée, soit le Verdi, auquel il donna le nom actuel que l’on peut traduire par « le chemin de Mauro ». Un litige qui oppose depuis un certain temps déjà Mauro à son propriétaire serait à l’origine du refus de ce dernier de renouveler le bail.

Mauro n’a dès lors pas d’autres choix que de mettre la clé sous le paillasson sans même avoir la possibilité de transmettre son fonds de commerce à un éventuel successeur. Et s’il a choisi de partir fin mars, alors que son bail court jusque fin mai, c’est pour se donner le temps de vider le bâtiment, de revendre le mobilier et le matériel et de faire place nette.

Pour l’heure, on ignore ce que deviendra cet espace, aucune décision n’ayant encore été prise en ce domaine par le propriétaire qui nous a répondu sur ce point via son conseil. Sur les sept personnes qui travaillaient pour le restaurant, deux sont pensionnées, les autres en préavis.
La Strada continue à accueillir ses clients jusqu’au dernier jour avec une attention plus spécifique pour les fidèles - et ils sont nombreux - le dernier week-end d’ouverture.

++ D'autres infos dans l'édition de l'Avenir/Le Courrier de L'Escaut de ce mardi 19 février 2019 ++