FOOTBALL

Une équipe italienne s’aligne à 7 en série C et prend… 20-0

Une équipe italienne s’aligne à 7 en série C et prend… 20-0

Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept... A gauche, l’équipe réduite de Pro Piacenza. En blanc, celle de Cuneo. Il semblait très très grand le terrain ce dimanche. -Photo : Il Post

Insolite à ce niveau, un match de série C italienne (équivalent de la division 3) s’est joué avec une équipe visiteuse s’alignant à 7 seulement… Juste pour éviter le forfait général!

Ce sont des choses qu’on voit parfois en P4, une équipe qui n’arrive pas à aligner 11 joueurs. Même les «Héros du gazon» de la télé belge n’ont pas connu une pareille situation!

Dans cette histoire, c’est pourtant à un niveau quasi pro que c’est arrivé: en troisième division italienne.

Une équipe italienne s’aligne à 7 en série C et prend… 20-0
La feuille de match...Pauvres Valente, Del Giudice ou Cirigliano...Désormais célèbres malgré eux! -
Le club de Pro Piacenza, dernier classé de sa série, n’a aligné que sept joueurs au coup d’envoi, dimanche, face à Cuneo. Score final prévisible: une défaite 20-0.

En cause? De grosses difficultés financières qui plombent le club. Ce dernier est incapable de payer ses salariés et notamment ses joueurs. Nombre d’entre eux ont donc résilié leur contrat en cours de saison, laissant Pro Piacenza à la dérive.

Le club a huit matchs à rattraper et en a perdu trois sur tapis vert. Un de plus et c’était le forfait général. La Ligue italienne a donc obligé les deux clubs à jouer ce match.

Et Pro Piacenza a dû dépêcher de nouveaux joueurs pour continuer sa saison. Le club n’en a trouvé que 7, ils avaient une moyenne d’âge de 18 ans! Plus jeunes encore que l’actuelle génération biberon du Sporting d’Anderlecht! Aucun ne faisait partie des équipes de jeunes du club.

C’est donc quasiment une équipe de cour de récré qui s’est alignée, le match débutant avec 45 minutes de retard. Le capitaine de 19 ans était inscrit comme entraîneur. Un autre joueur avait même oublié ses papiers, ce qui l’obligea à retourner chez lui. Il n’a pu entrer sur la pelouse qu’en seconde période.

Selon la presse locale, un masseur a pris la place de ce septième joueur sur le terrain pour éviter à Pro Piacenza de déclarer forfait (et oui, on ne peut s’aligner à moins de 7 joueurs, sinon c’est forfait!).

C’était 16-0 à la mi-temps, puis l’équipe de Cuneo a sans doute eu pitié et a relâché son étreinte.

On se demande qui a pu s’amuser dans ce match, à part le journaliste local dont le compte-rendu aura fait le tour du monde.