Avec la montée de Blondiaux à la place de Jacinto, Rechain a joué les vingt dernières minutes avec trois joueurs nés en 2001 (avec Debante et Sow). Une vraie satisfaction pour Gino Piol. «Peu de coachs et de clubs fonctionnent comme nous. C’était un souhait du président et de moi-même. J’ai travaillé longtemps à la formation à Rechain et le président tient beaucoup à ce que les jeunes qui en sont capables montent dans le noyau A.» Pour encadrer ces jeunes prometteurs, Rechain peut compter sur des joueurs d’expérience tels que Duran ou Heggen pour ne citer qu’eux. «C’est un excellent mélange. C’est bien de continuer à mettre la jeunesse en valeur grâce à des cadres qui travaillent dans ce sens-là aussi.»