CYCLISME

Greg Van Avermaet déçu à Oman: «Il n’y avait pas assez d’hommes forts pour contrer Lutsenko»

Greg Van Avermaet déçu à Oman: «Il n’y avait pas assez d’hommes forts pour contrer Lutsenko»

Tour of Oman 2019 - 10th Edition - 1st stage Al Sawadi Beach - Suhar Corniche 138,5 km - 16/02/2019 - Greg Van Avermaet (BEL - CCC Team) - photo Luca Bettini/BettiniPhoto©2019! only BELGIUM! Photo News

«Ma meilleure chance de remporter une étape est passée». Voilà ce que déclare un Van Avermaet déçu après être descendu de vélo en 15e position pour la 2e étape du Tour d’Oman.

Deuxième l’an dernier, Greg Van Avermaet (CCC) comptait bien cette fois remporter la deuxième étape du Tour d’Oman cycliste 2019 (cat 2.1), courue dimanche entre les écuries royales d’Oman et Al Bustan. Mais le forcing du champion du Kazakhstan Alexey Lutsenko (Astana), vainqueur final de la course en 2018, dans la fameuse montée d’Al Jissah (1,2 km à 8%), a anéanti ce beau projet. Le champion olympique n’a en effet franchi la ligne d’arrivée qu’en quinzième position.

«Ma meilleure chance de remporter une étape est passée», déplorait-il à sa descente de machine.

«Il n’y avait pas assez d’hommes forts pour empêcher Lutsenko de faire le trou», expliquait-il.

«Mais bon, il faut aussi reconnaître qu’il était très costaud aujourd’hui. L’année passée j’avais fini juste devant lui ici. Enfin il y a encore d’autres étapes à courir dans ce Tour d’Oman, mais je n’oserais pas me ranger dans la catégorie des favoris. Mais je vais quand même essayer. Je me sens bien, mais le profil de l’étape de demain ne m’avantage pas par rapport à des coureurs comme Lutsenko et quelques autres. Je suis cependant satisfait de ma condition, et aussi de l’équipe. Tout le monde a bien travaillé, et c’est dommage de n’avoir pas été mesure de parachever le travail en m’imposant ici à Al Bustan...», conclut Greg Van Avermaet.