MAILLEN

Le spéléologue blessé après une chute dans la grotte du Trou Bernard est hors de danger

Le spéléologue blessé après une chute dans la grotte du Trou Bernard est hors de danger

Le trou Bernard, à Maillen, est l’une des grottes les plus profondes de Belgique EdA - Albert JALLET

Le spéléologue blessé à 60 mètres de profondeur dans la grotte du Trou Bernard, à Assesse, a été évacué. Il a été transporté à la clinique de Mont-Godinne. Où il est désormais hors de danger.

Mise à jour 17/02 à 12h

Le spéléologue blessé à 60 mètres de profondeur dans la grotte du Trou Bernard a été évacué et transporté à la clinique de Mont-Godinne dans la nuit de samedi à dimanche, a confirmé à Belga Benoît Lebeau, président de Spéléo-Secours, organisme spécialiste du sauvetage en milieu souterrain en Belgique. L’intervention s’est étalée de 21h30 samedi soir à 01h15 dimanche matin.

Le spéléologue amateur de 63 ans qui a fait une chute de 15 mètres dans le gouffre du Trou Bernard, situé dans la commune d’Assesse, en province de Namur, a été évacué dimanche vers minuit trente. Les derniers sauveteurs sont quant à eux remontés à la surface vers 01h15 mettant fin à l’intervention.

La victime présente plusieurs fractures, mais est consciente et hors de danger. Une fois extrait de la grotte en civière, le blessé a été pris en charge par le SMUR et transporté à la clinique universitaire de Mont-Godinne. On a appris dimanche vers 12h qu’il est bel et bien «hors de danger».

Après sa chute, le sexagénaire originaire du nord du pays a rapidement été rejoint dans la cavité à 60 mètres de profondeur par un médecin spéléologue qui l’a pris en charge, notamment pour éviter une hypothermie. Les secours sont restés en contact avec les deux hommes par radio.

«Nous étions 27 personnes engagées dans l’intervention et pour faire passer notre civière, nous avons dû agrandir certains passages», a précisé Benoît Lebeau.

Les grottes inaccessibles

Les grottes ne seront plus accessibles pour le moment, dans l’attente de mesures de sécurité qui seront prises dans les semaines à venir. «À la suite de nos modifications pendant le sauvetage, nous devrons prendre des mesures pour sécuriser à nouveau l’endroit avant qu’il ne soit accessible. On demande donc aux spéléologues de ne plus venir pour le moment», a ajouté Lebeau.

Ce sauvetage est un des rares cas d’intervention pour l’équipe de Spéléo-secours. «Nous comptons entre 2 et 3 interventions par année mais un sauvetage de cette ampleur ne se produit que tous les 3 ans environ», a conclu Benoît Lebeau.

Rappelons que Le Trou Bernard est l’une des grottes les plus profondes de Belgique.