(Belga) Elise Mertens (WTA 21) ne savait pas trop si elle devait se pincer pour y croire. Après un début de saison difficile, son horizon s'est éclairci en une semaine à peine avec un triomphe, samedi, au tournoi WTA Premier sur dur de Doha. Encore à la peine, le week-end dernier en Fed Cup contre la France, la n°1 a battu trois joueuses du Top 10 consécutivement pour s'offrir le plus grand titre de sa carrière.

"Je ne m'attendais pas à me retrouver en finale cette semaine. Il y avait plein de joueuses extraordinaires dans le tableau", a-t-elle confié à la suite de sa victoire contre Simona Halep. "En outre, j'avais déjà perdu à deux reprises contre Halep. Cette victoire, c'est un grand moment pour moi. Atteindre les demi-finales d'un Grand Chelem, c'est évidemment un grand accomplissement, mais je voulais franchir une étape en remportant ce trophée. En particulier en battant des joueuses du Top 10, comme je l'ai fait trois fois de suite cette semaine. Je pense donc que ce titre, avec mon niveau de tennis, est le plus beau". Elise Mertens réintégrera du coup le Top 20 à la WTA, qu'elle avait quitté après sa défaite au troisième tour à l'Australian Open contre l'Américaine Madison Keys. Mais plus que la 16e place au classement qu'elle occupera ce lundi, ce titre à Doha devrait être un tremplin pour la suite. "Je l'espère en tout cas", dit-elle en souriant. "Il ne faut pas toujours regarder le résultat, mais plutôt le processus. Je m'étais par exemple très bien entraînée en Fed Cup, mais cela n'avait pas été une réussite. Et c'est ici que j'en retire les fruits. En tennis, une semaine n'est pas l'autre. La régularité est l'un des éléments cruciaux pour devenir une joueuse du Top. Kiki Bertens l'avait montré l'an dernier. Je ne pense pas au Top 10, même si j'ai battu trois joueuses qui en font partie cette semaine. Je dois continuer à croire en moi, garder les pieds sur terre, et travailler dur". (Belga)