RALLYE

Ott Tänak creuse l’écart en tête, Neuville proche du podium en Suède

Ott Tänak creuse l’écart en tête, Neuville proche du podium en Suède

Photo News

Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) occupe la tête du classement samedi soir après la troisième journée du rallye de Suède, la 2E des 14 manches du championnat du monde WRC. Le Belge Thierry Neuville est quatrième, à 2,3 secondes du podium.

L’Estonien a remporté trois spéciales dans l’après-midi et possède 54.5 secondes d’avance sur le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 Coupe WRC) et le Finlandais Esapekka Lappi (Citroën C3 WRC) qui se partagent la deuxième place. Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupe WRC) est quatrième et ne suit qu’à 2.3 secondes de Mikkelsen et Lappi à 3 spéciales de l’arrivée dimanche midi. Le Belge a été victime d’un tête à queue l’après-midi mais sans autre conséquence qu’une grosse frayeur.

En dehors du recul du leader Teemu Suninen, la matinée a été relativement calme en Suède. Vers la fin de la deuxième spéciale du jour, Suninen a glissé dans un mur de neige. Il a fallu une dizaine de spectateurs et plus d’une minute pour relancer le Finlandais. Suninen a commis une autre erreur dans l’après-midi. Parti à la faute à grande vitesse, il a heurté un arbre et détruit sa Ford Fiesta WRC. C’était l’abandon. Son équipe M-Sport fera tout ce qui est en son pouvoir pour préparer la voiture en vue de la dernière journée.

Thierry Neuville a eu une excellente matinée et est remonté de la septième à la quatrième place où il a mis la pression sur Lappi. Le Finlandais a été aidé par une intervention tactique de l’équipe et de son coéquipier Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC). Après l’accident de vendredi, Ogier devait ouvrir la piste aujourd’hui. Le Français, qui ne pouvait plus viser la victoire après son abandon, s’est délibérément présenté au départ avec du retard, ce qui lui a donné un temps de pénalité mais aussi permis de partir plus tard. Il a pu s’élancer derrière Neuville et juste avant Lappi son équipier, question de lui nettoyer aussi la piste. Un jeu tactique qui n’a pas désorienté Neuville. Le Belge a attaqué très fort mais a failli le payer. Dans l’ES 14, il a effectué un tête à queue à grande vitesse, heureusement sans dégât, mais s’est bien repris et a remporté la dernière spéciale du jour.

En tête du classement, Ott Tänak se dirige vers sa première victoire de l’année. Tänak est le seul pilote de pointe à ne pas être parti à la faute en Suède. Si l’Estonien peut continuer dans cette voie dimanche, il remportera le septième rallye de sa carrière. En vue du Championnat des constructeurs, Hyundai fait du bon travail avec deux voitures dans le top 4 et même trois dans le top 7.

Thierry Neuville a «attaqué particulièrement fort»

Avec trois étapes spéciales à disputer dimanche, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul ont toujours le podium en point de mire. Le duo a garé sa Hyundai i20 Coupé WRC en quatrième position samedi à Torsby. La différence avec la deuxième place de son coéquipier Mikkelsen et du Finlandais Lappi (Citroën C3 WRC) est à peine de 2.3 secondes.

«Je suis très satisfait de ma performance d’aujourd’hui», a répondu Neuville. «Nous avons bien progressé au classement et nous avons toujours une vue sur la deuxième place. Tous ceux avec qui j’ai bataillé ont commencé après moi et avaient donc une meilleure position de départ. J’ai dû attaquer très fort et tu sais que les choses peuvent mal tourner. Heureusement, je m’en suis bien sorti cet après-midi. Dans l’étape de Vargasen, j’ai fait un tête à queue à grande vitesse. La perte de temps a été limitée à 4 à 5 secondes. Avec trois autres spéciales à disputer dimanche, tout reste possible. Nous roulerons aussi vite que possible, mais bien sûr nous devons aussi penser au championnat.»