CYCLISME

Tour d’Oman: Alexander Kristoff s’impose d’entrée devant Bryan Coquard et Nacer Bouhanni

Tour d’Oman: Alexander Kristoff s’impose d’entrée devant Bryan Coquard et Nacer Bouhanni

Alexander Kristoff (au centre) a émergé d’un sprint massif dans la première étape du Tour d’Oman. Photo News

La première étape du 10e Tour d’Oman 2019 cycliste, disputée sur un parcours inédit de 138,5 km entre Al Sawadi Beach et Suhar Corniche, s’est terminée par un sprint massif dont a émergé Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) pour enlever son neuvième succès – un record! – dans le sultanat.

La première des six étapes du 10e Tour d’Oman 2019 cycliste (cat 2.HC), disputée ce samedi sur un parcours inédit de 138,5 km entre Al Sawadi Beach et Suhar Corniche, s’est terminée comme prévu par un sprint massif dont a émergé Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) pour enlever son neuvième succès – un record! – dans le sultanat. Il endosse du même coup le maillot rouge de leader. Le Norvégien a devancé de peu sur la ligne les Français Bryan Coquard (Vital Concept) et Nacer Bouhanni (Cofidis). Deux Italiens, Giacomo Nizzolo (Dimension Data) et Niccolo Bonifazio (Direct Energie), complètent le top 5. Amaury Capiot (Topsport Vlaanderen), premier Belge, s’est classé neuvième.

Quatre hommes ont tenté de déjouer les pronostics en menant l’échappée du jour.

Michael Schär (CCC), Alexis Guérin (Delko Marseille Provence), Emiel Planckaert (Sport Vlaandaren-Baloise) et Sergio Rodriguez (Euskadi-Murias) sont en effet partis de très loin dans l’espoir de réussir un grand coup. Ils ont compté 4:25 d’avance après à peine quinze kilomètres. Mais le peloton n’avait pas l’intention de se laisser piéger et n’a pas tardé à forcer l’allure sous l’impulsion des équipes Vital Concept, Arkea-Samsic et UAE.

Planckaert largué devant, les trois autres échappés continuèrent à crânement défier le peloton mais en vain, puisqu’ils ont finalement été repris à 6 kilomètres de la banderole d’arrivée.

Il s’agit de la première victoire de la saison de Kristoff, après une deuxième place obtenue sur le Tour de la Communauté de Valence.

L’Allemand André Greipel (Arkea-Samsic), victime d’une crevaison dans la finale, est parvenu à revenir dans le peloton, mais n’a pas été en mesure de défendre ses chances au sprint.

Dimanche, la deuxième étape conduira les coureurs de Royal Cavalry Oman à Al Bustan sur la distance de 156 kilomètres, avec déjà au menu de la montagne.

En particulier Al Yissah, une montée de 1,4 kilomètre au pourcentage moyen de 9%, à cinq kilomètres de l’arrivée.

La course se termine le jeudi 21 février. Elle avait été remportée par le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) l’an dernier.