Nouvelle grève à la maison de repos "Domaine de Taintignies" à Rumes

Quatre mois après une première action de grève, les négociations entre la direction de la maison de repos le "Domaine de Taintignies" de Rumes et les syndicats ont capoté. Une nouvelle grève est décrétée dès ce lundi 18 février.

En front commun syndical, le Setca et la CNE ont introduit le 6 février dernier une demande de conciliation concernant cette institution qui emploie 80 personnes et accueille 75 résidents handicapés, tous de nationalité française.

Cette demande concernait le climat social, la qualité de vie des résidents et le management estimé déficient par les syndicats. Le Setca et la CNE ont été avisés jeudi que la direction refusait de participer à toute conciliation. Face à cette situation, les syndicats ont déposé un préavis de grève et des piquets seront donc en place ce lundi 18 février, dès 6h00 du matin.

Le 4 octobre 2018, une première grève avait déjà été lancée, à la suite du licenciement de trois personnes. L'institution avait été bloquée pendant cinq jours. La situation s'était débloquée au terme d'un second bureau de conciliation au SPF Emploi à Bruxelles. "Depuis la grève d'octobre, le climat social ne fait que se détériorer. La pression sur les travailleurs est quotidienne et prend diverses formes. La prise en charge des résidents nous pose question. Enfin, les travailleurs de l'institution ou de sociétés extérieures pointant les dysfonctionnements sont convoqués ou licenciés", dénoncent Sylvie Pottiez (CNE) et Catherine Boel (SETCa), au nom du front commun syndical.