TOURNAI

La MdC gardera son identité

La MdC gardera son identité

Entièrement remise aux normes, la salle Jean Noté conservera son habillage en bois si spécifique. ÉdA – 40996801220

«Tout va changer et en même temps, rien ne va changer», explique l’architecte qui a conçu le renouveau de la maison de la Culture.

«Le principe même du projet renforce la philosophie et la dynamique ‘‘ Maison de la Culture’’ qui anime le bâtiment depuis plus de 50 ans, explique l’architecte Vincent Piroux pour le bureau A-practice chargé du projet de réaménagement du site, L’identité de chacun (ASBL, bibliothèque, brasserie, CEC…) est clarifiée et les publics interagissent beaucoup plus…»

Le chantier actuel (évoqué dans notre édition de jeudi) se traduit notamment par de très nombreux aménagements techniques et logistiques qui resteront invisibles aux yeux du public mais qui se traduiront par un meilleur confort pour ce dernier, sans évoquer les remises aux normes indispensables ainsi que la sécurisation renforcée de certaines structures.

Si bien que l’on peut d’ores et déjà affirmer, que les habitués reconnaîtront incontestablement «leur» Maison de la Culture.

Cela, notamment grâce au maintien de certains éléments qui, depuis son ouverture au public en 1982, donnent au bâtiment une certaine identité. On songera, par exemple, aux habillages en bois très spécifiques de la salle Jean Noté qui seront maintenus alors que la salle même sera entièrement remise aux normes, ce qui impliquera d’ailleurs une diminution du nombre de places assises de l’ordre d’une centaine de chaises.

Mais avant même de pénétrer dans la grande salle, le public rejoindra, dès après l’entrée principale, l’atrium central et l’espace d’accueil où, grâce au décloisonnement qui est en train d’être opéré entre les différents espaces, il aura une vue d’ensemble sur les différentes composantes complémentaires de la Culture. En ce compris sur la bibliothèque dont les différents éléments occuperont l’ensemble du premier étage sur lequel s’ouvrira la vue depuis le rez-de-chaussée. Le bar fera lui aussi partie de l’élément central de manière à permettre à chacun qu’il soit spectateur, artiste, participant à un atelier, de s’y retrouver et d’y confronter ses expériences en toute convivialité.