LIÈGE

Bisbrouille entre syndicats: la FN Herstal à nouveau à l’arrêt vendredi

Bisbrouille entre syndicats: la FN Herstal à nouveau à l’arrêt vendredi

Une trentaine de personnes ont bloqué la porte de l’entreprise ce matin. csc Liège

Après la FGTB, c’est la CNE qui a bloqué l’accès de la FN Hestal ce vendredi matin.

L’accès à la FN Herstal est bloqué depuis vendredi matin, cette fois à l’initiative de la CSC, a-t-on appris auprès du syndicat chrétien. L’entreprise liégeoise devrait rester à l’arrêt toute la journée.

L’action est liée au fait qu’un travailleur occupé dans un atelier (voir ci dessous) , délégué syndical CSC à mi-temps, a été écarté par la direction. «Nous ne sommes pas d’accord avec cette décision. Nous estimons qu’il s’agit d’une entrave à la liberté syndicale», explique Béatrice Louviaux, secrétaire principale à la CSC-Metea.

Ce même dossier, à l’origine de tensions entre les deux syndicats, avait déjà conduit mardi au débrayage des ouvriers de la FN Herstal, affiliés à la FGTB. La FGTB avait considéré que la protection de ses affiliés n’était pas assurée et réclamait le déplacement du travailleur dans un autre atelier.

Le week-end qui arrive devrait permettre aux différents protagonistes de renouer le contact pour tenter de trouver une solution.

Les faits

Le 1er février dernier, un ouvrier de l’atelier montage final a écopé d’un rapport négatif concernant la qualité de son travail. Considérant qu’il s’agissait d’un sabotage de la part de ses collègues, il s’en est pris physiquement à eux avant de proférer de menaces verbales à leur encontre.

Écarté dans la foulée de ces heurts par la direction et sanctionné par un avertissement écrit, le travailleur ne pourra plus exercer son mandat de délégué dans cet atelier, qu’il a finalement réintégré au terme de la procédure diligentée par la direction. Celle-ci estime, sur base de la protection syndicale, ne pouvoir le déplacer dans un autre atelier.