WAVRE

Philippe Leclercq: «Une mobilisation exceptionnelle en Brabant wallon»

Philippe Leclercq: «Une mobilisation exceptionnelle en Brabant wallon»

La grève nationale touche le Brabant wallon de plein fouet ce mercredi. Le président de la FGTB-BW (troisième en partant de la gauche) parle de «mobilisation exceptionnelle» -

La grève nationale touche le Brabant wallon de plein fouet ce mercredi. Le président de la FGTB-BW parle de «mobilisation exceptionnelle»

+ LIRE AUSSI| Des avions ministériels déviés vers la base de Beauvechain 

+ LIRE AUSSI| Grève nationale: le point sur les perturbations en Brabant wallon

Depuis l’aube ce mercredi, Philippe Leclercq, président de la FGTB Brabant wallon, effectue le tour des piquets de grève dans la province.

«Cette mobilisation est une vraie réussite dans l’ensemble. Elle est exceptionnelle, si pas historique. En tant que permanent syndical depuis 12 ans, j’ai rarement vu ça. Je me souviens de la forte mobilisation de 2014 mais elle était moins importante qu’aujourd’hui, commente le secrétaire régional. Aujourd’hui, les travailleurs sont conscients de ce qu’ils ont perdu pendant 4 ans, sous le gouvernement Michel et ils le montrent. J’espère que les patrons vont enfin se conscientiser.»

«Nous ferons la grève 72h s’il le faut»

«Si les employeurs ne comprennent rien, si la FEB (Fédération des entreprises de Belgique) campe sur ses positions, poursuit Philippe Leclercq, ça risque de se renouveler. Les entreprises vont être de plus en plus touchées. Après cette mobilisation du 13 février, je proposerai une grève générale de 48 heures voire de 72 heures. Il n’y a que quand on arrive à des situations de blocage comme aujourd’hui qu’on commence à nous entendre.»