Grève nationale: Un véhicule fonce sur un piquet de grève à Gand, le conducteur libéré sous conditions

Grève nationale: Un véhicule fonce sur un piquet de grève à Gand, le conducteur libéré sous conditions

Illustration BELGAONTHESPOT

Un conducteur a perdu patience lors d’un piquet de grève. Ce mercredi, en fin de journée, il a été libéré après son audition.

L’incident s’est produit à 8h45. «Le piquet de grève avait été installé sur toute la largeur de la voie. Les conducteurs étaient autorisés à passer au compte-gouttes: les barrières nadars étaient alors déplacées pour permettre au trafic de circuler. Un gréviste a laissé passer une voiture de la marque Mercedes», a détaillé le parquet.

«Un policier a été témoin de la scène: le véhicule a lentement traversé le piquet et à un moment donné, il semble y avoir eu de la confusion entre les grévistes pour savoir si le chauffeur pouvait effectivement passer. Les grévistes se sont alors retournés vers le conducteur», a-t-il poursuivi.

L’automobiliste aurait été agressé physiquement par la fenêtre ouverte de son véhicule, a expliqué la magistrate de presse du parquet. «Un des grévistes a ensuite saisi la portière de la voiture et s’est agrippé avec son autre main à la fenêtre ouverte. Le conducteur a expliqué avoir été pris de panique et avoir foncé avec son véhicule par réflexe. La police a arrêté la voiture à 39 mètres du piquet. Le gréviste qui s’était agrippé est tombé. Il a été emmené à l’hôpital pour vérifier son état de santé.»

Les grévistes impliqués dans l’incident ont été emmenés par la police. L’automobiliste a été entendu et libéré. Les circonstances précises de l’incident font encore l’objet d’une enquête, a souligné le parquet.